Articles similaires

Economie

#TITRE

1027

Les PME appelées à intégrer la Bourse

14 février 2018 | 21:10
Bourse d’Alger Lilia Ait Akli

Le directeur général de la Bourse d’Alger, Yazid Benmouhoub appelle les entreprises, principalement les PME, à intégrer la Bourse d’Alger. En vue de leur offrir les moyens financiers qui leurs permettront de développer leurs activités en levant leurs fonds Un appel lancé aujord’hui depuis le forum du quotidien Dk news, où il a apporté des éclaircissements sur nombre de thématiques relevant de sa compétence.

Yazid Benmouhoub a cité principalement les PME du fait que ces dernières ont plus de marge de croissance, mais aussi du fait que la Bourse dispose d’un marché dédié exclusivement à la PME. Cette démarche intervient, selon le Benmouhoub, dans une situation économique difficile que traverse le pays. En citant la liquidité bancaire, qui connait une baisse sensible de 74 % depuis le deuxième semestre de 2014, faisant que ce secteur n’a plus les mêmes capacités de financement qu’il avait lors de l’embellie financière. C’est dans cette situation de stress financier que la Bourse d’Alger intervient, pour jouer un rôle, en accompagnant les entreprises financièrement, et du coup, faisant baisser la pression sur le secteur bancaire. Il a toutefois tenu à préciser que « ce n’est pas une alternative au financement bancaire » qui selon lui, « a joué un rôle prépondérant et le gardera pour longtemps ».

Le DG de la Bourse a indiqué que son instance a les capacités d’attirer les entreprises, chose qui n’était pas possible entre 2000 et 2014, où elle n’était pas concurrentielle. Il a expliqué que le financement à travers la Bourse permet une augmentation du capital de l’entreprise, qui lui accordera par la suite un accès au financement à long terme de la part des banques, et lui permettra aussi d’avoir des capacités d’endettement plus importantes. Il a cité, à ce propos, des études qui ont démontrés que les entreprises qui s’introduisent en Bourse augmentent durant les trois premières années, leur capacité d’endettement. « Car le banquier regarde en premier lieu le capital de l’entreprise », précise-t-il. D’autre part, l’intégration en Bourse permettra à l’entreprise de se positionner sur le marché international. Il explique « qu’une entreprise voulant pénétrer le marché international doit travailler selon les standards internationaux ». L’intégration en Bourse en est un ; c’est une sorte de labellisation de l’entreprise algérienne. Une entreprise cotée en Bourse représente une garantie, car « cela véhicule l’image d’une entreprise transparente », souligne-t-il. Yazid Benmouhoub estime que cette démarche s’inscrit aussi dans la politique des pouvoirs publics, qui vise à aller vers une économie tirée par l’industrie et aussi aller vers l’exportation. À l’issue de cette rencontre avec la presse nationale, il a rappelé la disponibilité de la Bourse d’Alger qu’il dirige pour accompagner les entreprises qui veulent l’intégrer.

Notons qu’une première PME, spécialisée dans le tourisme thermal, vient de déposer sa demande d’intégration à la Bourse auprès de la Commission d’organisation et de surveillance des opérations de Bourses (COSOB).

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter