Articles similaires

Nationale

#TITRE

124

Les Béjaouis sur la même trajectoire

15 novembre 2019 | 18:35
Bejaïa Hirak N. Bensalem

Des dizaines de milliers de personnes ont parcouru encore les principales artères de la ville de Bejaia pour la 39e manifestation consécutive. Celle d’hier a débuté comme d’habitude après 13h30 depuis la maison de la Culture, où les manifestants ont convergé avant de parcourir le boulevard de la Liberté avec la même détermination qu’il y a près de neuf mois. Ils ont réitéré une nouvelle fois leur intention de poursuivre le combat jusqu’à la victoire, à savoir « l’instauration d‘une république démocratique et sociale, un changement de régime politique par un processus transitionnel », entre autres. Les manifestants ont réaffirmé aussi leur soutien indéfectible aux prisonniers du mouvement exigeant, à l’occasion, leur libération immédiate et sans conditions comme ils ont, une nouvelle fois, rejeté et avec force la prochaine élection présidentielle prévue pour le 12 décembre prochain.

D’emblée, les manifestants qui ont parcouru le boulevard de la Liberté scandaient, « Ulac l’vot ulac baâouha el khawana baâouha », « Makenche l’vot ya shab el kaskrout », « Ya lilaâr ya lilaâr el adala bidinar », « Libérez les otages », « Libérez les détenus », « Pouvoir assassin ». La procession a grossi au fil des minutes, la rendant imposante à vue d’œil. Le boulevard de la Liberté est noir de monde comme chaque vendredi. On a l’impression que la mobilisation est plus forte que d’habitude. Une foule impressionnante a pris possession de la longue rue de la Liberté sur plusieurs centaines de mètres. Les manifestants brandissaient les portaient des détenus dont ceux de Samira Messoussi, Karim Tabbou et Lakhdar Bouregaâ, et bien d’autres exigeant leur libération. Ils arborent aussi des pancartes et banderoles sur lesquelles sont portés les slogans et revendications du mouvement populaire. Des slogans hostiles au régime et au prochain scrutin : « Libérez la justice », « Libérez la presse », « Système dégage », « Makenche intikhabat maâ el issabat », scande encore la foule.

D’autres slogans sont scandés à gorge déployée à fur et à mesure que la procession avance : « Djazaïr horra démocratia ». Les manifestants n’ont pas manqué de mettre en avant leur détermination à travers plusieurs slogans : « Anedou anedou amechethoua amounevdhou », « Anedou anedou alema yeghli udhavu ». Notons qu’une marche a eu lieu comme chaque vendredi à Akbou. Les mêmes slogans ont été scandés à gorge déployée. Une marche, ponctuée par rassemblement et une grève générale a été observée jeudi matin à Tazmalt. Des milliers de personnes y ont pris part, réaffirmant les revendications du mouvement populaire et promettant davantage de mobilisation dans les jours à venir.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter