Nationale

#TITRE

357

Les APC sommées de payer les créances

13 mai 2016 | 20:54
N. Bensalem

Les présidents des APC et les directeurs de l’exécutif ont été sommés de payer leurs créances de consommation d’énergie électrique dues à la SDE (ex-Sonelgaz).

Tous les mauvais payeurs ont été avertis par le wali lors du dernier conseil de wilaya consacré à la préparation des examens de fin d’année, au couffin du Ramadhan et à la préparation de la saison estivale.

Les maires et les directeurs concernés sont invités à honorer leurs dettes avant le 20 mai afin de permettre à la SDE de faire face aux investissements consentis pour répondre à la demande de plus en plus croissante en énergie dans la wilaya.

« Le chef de l’exécutif a écouté les explications et les justifications avancées par les présidents d’APC concernant le défaut de payement des créances de consommation d’énergie électrique à l’ex-Sonelgaz », indique la cellule de communication de la wilaya.

Et d’ajouter : « le wali a ordonné ensuite au directeur de la SDE d’instaurer un climat de confiance avec ses clients, de cohésion et de souplesse dans le traitement de ces dossiers. Il a été instruit aussi d’organiser des réunions avec chaque président d’APC pour étudier ensemble la manière la plus simple ainsi que les modalités adéquates pour le règlement des contentieux ».

Le premier responsable de la wilaya n’a pas manqué de s’interroger sur l’existence de ce phénomène, qui n’a pas lieu d’être, d’autant plus que l’Etat a affecté des enveloppes financières conséquentes en vue d’éponger les dettes des APC, souligne-t-on.

Le wali a instruit les débiteurs afin d’assainir cette situation pénalisante pour la SDE et aussi pour actualiser les comptes administratifs. Avec cet argent, les entreprises pourront aisément être payées, selon lui. « Ils pourraient, éventuellement, faire appel aux fonctionnaires retraités spécialistes en matière de gestion de budget pour effectuer ce travail », fait-on observer.

Pour leur part, « les présidents des APC ont profité de cette occasion pour attirer l’attention du wali sur le retard enregistré par les entreprises chargées de la réalisation des projets de raccordement au gaz naturel et d’électricité ».
Suite à quoi, le directeur de la SDE a été interpellé sur place afin d’achever les projets avant le mois de Ramadhan pour permettre aux citoyens de jeûner dans des conditions confortables.

Pour leur part, les présidents d’APC ont été invités à préparer des devis pour les projets qu’ils jugent indispensables, ce qui a satisfait ces derniers qui font face à la fronde de leurs concitoyens. « Le wali s’est engagé à les aider dans le cadre du budget de wilaya ». Aussi, il a ordonné au directeur de la SDE d’interdire, immédiatement, la réalisation de niches en rase campagne pour mettre fin au danger qui guette le citoyen.

Il s’agit de l’exposition des citoyens à un danger réel. Les chefs de daïra et le directeur des travaux publics ont été instruits, par le biais de ses subdivisionnaires, de veiller à l’application de cette instruction, relevant que les entreprises « doivent respecter les normes requises pour ce genre de projets ».

Concernant les oppositions présentées comme facteur de retard dans la réalisation des différents projets de la SDE (28 oppositions recensées), Ouled Salah Zitouni a lancé un appel en direction des édiles afin de mettre les bouchées doubles pour sensibiliser les citoyens concernés dans le but d’autoriser le passage des réseaux de distribution dans le cadre de l’expropriation de leurs terres.

A ce sujet, la directrice de la conservation foncière a été instruite de procéder à l’enregistrement et à la publication des arrêtés d’expropriation.

Il y a eu des cas où les intéressés ont été payés deux fois pour les mêmes terrains, souligne-t-on.
Les chefs de daïra ont été invités à recenser tous les cas des citoyens non encore indemnisés dans le cadre de l’expropriation du projet de la pénétrante autoroutière et du transfert des conduites d’AEP à partir du barrage Tichi-Haf.

« Il peut y avoir des omissions puisque des citoyens ont déjà interpellé le wali à Bouhamza à ce sujet », fait-on remarquer. Le wali a responsabilisé les chefs de daïra afin d’établir des rapports de situation et a insisté pour que les engagements pris avec les citoyens soient honorés.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter