Nationale

#TITRE

349

Les 28 000 nouveaux enseignants titulaires en formation cet été

8 juillet 2016 | 19:56
Z. M.

Les 28 000 lauréats retenus dans le cadre du concours de recrutement d’enseignants dans les trois paliers pourront exercer leur métier en tant qu’enseignants titulaires dès cette rentrée scolaire.

Les résultats du concours sont disponibles sur le site internet de l’Onec depuis avant-hier soir. Les candidats ont pu accéder aux résultats publiés sur ce site après l’insertion de leur mot de passe.

« Les postulants qui n’ont pas été retenus, à cause du nombre limité de postes, trouveront également leur nom sur le site », a précisé Abdelhakim Benabed du ministère de l’Education nationale.

Pour rappel, près d’un million d’enseignants contractuels et d’universitaires ont postulé au concours de recrutement et 800 000 d’entre eux ont déposé leur dossier. Selon les résultats du ministère, près de 148 000 candidats, soit 45%, retenus à l’examen écrit sont des contractuels. L’examen oral a été déterminant pour les postulants de décrocher le sésame qui leur ouvre les portes sur le monde du travail.

Mais ils devront suivre d’abord une formation durant cet été, soit avant la prochaine rentrée scolaire (2016-2017), en plus de l’ouverture d’un portail de formation à distance qui leur permettra de se familiariser avec le secteur, surtout pour les nouvelles recrues qui n’ont jamais exercé le métier.

D’autres concours de recrutement touchant certains corps en relation avec l’éducation nationale sont prévus. Les postes budgétaires ouverts selon les paliers sont répartis comme suit : 17 595 postes pour le cycle primaire, 7 497 postes pour le cycle moyen et 2 983 pour le secondaire.

Le concours a été ouvert cette année à 28 nouvelles spécialités dont les sciences politiques, les sciences de la communication et le droit, en plus de filières scientifiques et de certaines autres en biologie et l’informatique.

Mais force est de constater que le concours est loin de combler le déficit du secteur qui souffre toujours du manque criant de personnels enseignants, au sein même des écoles et des lycées de la capitale et des grande villes, sans parler des zones reculées où les enseignants de langues étrangères et de mathématiques font cruellement défaut. 

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter