Nationale

#TITRE

290

Législatives du 4 mai : 100 observateurs arabes présents lors du scrutin

27 mars 2017 | 20:10
Hocine Adryen

La Ligue arabe compte envoyer en Algérie pas moins de 100 observateurs, dans le cadre de la supervision internationale des élections législatives du 4 mai prochain.

L’annonce a été faite lundi par Hadia Sabri, directrice du secrétariat des Affaires des élections à la Ligue arabe, à l’issue d’une réunion en compagnie d’une mission de la Ligue arabe avec le président de la Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE), Abdelouahab Derbal.

Mme Sabri a indiqué que sa venue en Algérie s’inscrivait dans le cadre du « suivi des procédures entreprises pour élaborer et préparer les élections législatives prévues pour le 4 mai », soulignant que les autres membres de la délégation composée de « 100 à 110 observateurs seront dépêchés vers la fin du mois en cours ».

L’ambassadrice a expliqué que le choix de ces observateurs « sera effectué sur la base d’un ensemble de critères, à l’instar de la compétence, l’expérience et l’âge », ajoutant que « ces observateurs seront répartis sur les 48 wilayas du pays conformément au planning défini », notant que la délégation comportera différentes nationalités arabes.

L’annonce de cette mission d’observation intervient en application de l’accord signé dernièrement entre l’Algérie et la Ligue arabe, à l’occasion de la dernière visite effectuée par le ministre des Affaires Maghrébines, Africaines et de la Ligue des Etats Arabes Abdelkader Messahel au Caire.

Le SG de Ligue, Ahmed Abou El Gheit, avait déclaré à l’issue de la signature de l’accord que la Ligue arabe « contribuera, avec un nombre important d’observateurs du secrétariat général de l’organisation, àr assurer une surveillance juridique de l’opération électorale ». La présence d’observateurs internationaux fait partie du dispositif de contrôle visant à donner un surcroît de transparence et de crédibilité à la consultation.

Pour sa part, l’Union européenne (UE) se dit « prête » à déployer une mission d’observation électorale lors des élections législatives prévues le 4 mai prochain : « L’Union européenne s’est dite prête à déployer une mission d’expertise électorale pour conduire une analyse du processus électoral », a indiqué dans un communiqué publié après la rencontre, à Bruxelles, entre Mme Mogherini et le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra.

Selon les services diplomatiques de l’UE, la haute représentante de l’Union pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité « a remis une réponse favorable à la lettre d’invitation du ministre Lamamra du 22 janvier dernier pour le suivi des élections législatives du 4 mai 2017 en Algérie ». Environ 150 observateurs européens « ont déjà analysé le processus électoral » des législatives de 2012.

Ils avaient indiqué n’avoir observé « aucune irrégularité significative » bien qu’ils n’aient pas eu accès aux listes électorales. Les autorités algériennes avaient déclaré que ce fichier était confidentiel.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter