Nationale

#TITRE

608

Le wali, Brahim Merred, trouve une solution

20 juin 2016 | 18:08
S. T.

Le wali de Tizi Ouzou, Brahim Merred, a mis fin au conflit des habitants des quatre villages d’Illiltène. Un conflit ayant pour origine la gestion et la consommation de l’eau potable.

En effet, le premeir commis de l’Etat de la wilaya de Tizi Ouzou a réuni, avant-hier au cabinet de la wilaya, toutes les parties concernées, à savoir le président de l’APC d’Illiltène, les représentants des quatre villages concernés (Azrou,Tifilkout, Taghzout et Iguefilène), le directeur des ressources en eau de la wilaya, le directeur de l’unité de l’ADE et le représentant d’un bureau d’études techniques, et ce à l’effet de connaître dans son fond et dans sa forme exactes ce problème. 

Après avoir écouté le président de l’APC et les représentants des quatre villages concernés, Brahim Merred a pris la parole pour déclarer que le problème est en réalité d’ordre technique et que, par conséquent, la solution ne peut être que technique.

Loin du discours aux relents amphibologiques, le wali a effectivement donné aux acteurs concernés les instructions suivantes : le captage de toutes les sources d’eau se trouvant sur l’ensemble des périmètres des quatre villages concernés et même aux alentours ainsi que la construction de réservoirs, tant en nombre qu’en capacité de stockage, nécessaires pour desservir en eau potable et en quantité suffisante tous les foyers concernés.

Pour l’heure, et comme solution d’extrême urgence, Brahim Merred a donné l’ordre de réparer le répartiteur d’eau endommagé afin d’assurer l’écoulement de l’eau dans la canalisation au bénéfice de tous. Ce plan proposé par le wali a satisfait les représentants des quatre villages et le P/APC de la commune d’Illiltène.

Il convient enfin de souligner que Brahim Merred a réussi, en quelques minutes seulement, à régler un problème que des élus et autres représentants de la société civile n’ont su régler en plusieurs années.

En effet, si ces villageois sont en mésentente depuis longtemps, c’est tout simplement à cause du manque d’eau potable. Donc, en permettant à chacun d’avoir de l’eau en quantité, le problème a été définitivement réglé.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter