Articles similaires

Nationale

#TITRE

891

Le triple concentré de tomate importé taxé à 200%

15 janvier 2019 | 22:39
importations Nabil Chaoui

Selon des sources bien informées provenant de l’UNPA et de la direction des services agricoles de la wilaya d’El-Tarf, l’importation du triple concentré de tomate (TCT) va être taxée à hauteur de 200% et le décret exécutif de cette mesure, tant attendu aussi bien par les agriculteurs que par les conserveurs, est déjà en voie de signature. Pour une bonne nouvelle, c’en est une. Plusieurs des précédents ministres de l’Agriculture avaient promis aux agriculteurs et aux industriels de la filière une telle mesure, mais à chaque fois elle a été renvoyée à des dates ultérieures.

Il est vrai que la quasi-totalité des usines de transformation de la tomate avaient souffert de la concurrence déloyale de certains conserveurs qui n’encouragent pas du tout la production nationale et se ruent vers des gains plus faciles en important un produit brut, le triple concentré de tomate (TCT à 36%), pour le transformer en double concentré de tomate (DCT à 28%), alors que plusieurs agriculteurs, durant les années précédentes, avaient préféré jeter dans les oueds leurs tomates faute de preneur. Une tricherie de taille a été constatée aussi chez les conserveurs activant dans l’importation du TCT : ils n’ont pas hésité à mentionner sur leur produit de tomate transformée « made in Algeria », alors que le produit est soit importé de Chine, de Turquie ou d’autres pays. Pis encore, le TCT importé après sa transformation perd presque toutes ses valeurs nutritives et s’éloigne de la couleur rouge propre à notre tomate locale.

Plusieurs industriels dans la transformation de la tomate que nous avons rencontrés au cours de séminaires consacrés à leurs domaines se sont plaints de la mévente de leurs produits qui se chiffrent en plusieurs centaines de tonnes, et à chaque fois, sans hésitation, ils ont pointé un doigt accusateur sur l’importation du triple concentré de tomate, « véritable tueur des efforts de nos fellahs et de notre économie nationale ». A titre d’exemple, l’importation du triple concentré de tomate était de 30 000 tonnes pour passer en 2018 à 130 000 tonnes, alors que durant ce laps de temps la production nationale en tomate était largement suffisante pour couvrir les besoins nationaux et ainsi d’énormes sommes en devises auraient pu être épargnées au profit d

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter