Nationale

#TITRE

240

Le trafic des stupéfiants a baissé au premier semestre

1er juillet 2017 | 19:48
Sofiane Abi

A l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de lutte contre la drogue, la Sûreté de wilaya d’Alger (SWA) a déclaré avant-hier quelle mène une lutte sans précédent contre le trafic de drogue dans l’Algérois.

A l’occasion de cette journée, la Sûreté d’Alger a organisé avant-hier des portes ouvertes afin de sensibiliser les catégories vulnérables de la société sur les dangers de la consommation de drogue, une occasion aussi pour dévoiler le bilan de la lutte contre les réseaux de trafic de cannabis.

C’est à la place El-Kettani à Bab El Oued, en plein cœur de la capitale, que la Sûreté d’Alger a choisi de célébrer cet événement particulier ô combien important sur le plan de la sensibilisation contre la drogue.

Durant le premier semestre de 2017, les brigades de lutte contre la drogue de la Sûreté de wilaya d’Alger (SWA) ont traité 6 181 affaires liées au trafic et à la consommation de cannabis ayant entraîné l’arrestation de 6 946 personnes présumées impliquées, tandis que durant la même période de l’année précédente, les mêmes brigades avaient traité 6 395 affaires de drogue et interpellé 7 461 présumés auteurs, soit une baisse de 214 affaires et 515 auteurs présumés impliqués arrêtées, a indiqué la Sûreté d’Alger.

Cette diminution du trafic de drogue à Alger est liée au nouveau plan de lutte contre les narcotrafiquants établi par la Sûreté d’Alger pour venir à bout des réseaux de trafic, explique la SWA. Ce plan sécuritaire spécial antidrogue a démontré son efficacité par les chiffres. Mieux, durant le premier semestre de l’année en cours le nombre des stupéfiants saisis a connu une nette baisse, a indiqué la Sûreté d’Alger.

Durant la période allant de janvier à juin 2017, les brigades des stupéfiants de la Police d’Alger ont saisi 98 kg de drogue alors que 624 kg l’ont été durant la même période de l’année précédente, soit une baisse de 524 kg. 

Mieux encore, durant les premiers six mois de l’année 2017 la quantité de cocaïne saisie n’a pas dépassé les 200 grammes, alors que pour la même période de l’année 2016 elle a dépassé 6 900 grammes.

Un public nombreux

Devant un public nombreux et très curieux de découvrir les moyens utilisés par les brigades spéciales de la Police pour venir à bout des narcotrafiquants, les représentants de la Sûreté d’Alger n’ont pas chômé.

En effet, les différents éléments de la Sûreté nationale présents aux portes ouvertes sur la lutte contre la drogue ont aussi expliqué au grand public le rôle que joue chaque brigade de police. La tâche a été confiée aux représentants des unités spéciales de lutte contre la drogue pour présenter les bilans des saisies opérées.

Il s’agit des représentants de la Cellule d’écoute et d’activités préventives (CEAP), des brigades de lutte contre la drogue, de la Police scientifique et technique, de la brigade de recherches et d’intervention (BRI), qui ont participé aux portes ouvertes pour sensibiliser les jeunes sur les effets néfastes de la drogue sur leur vie.

Concernant les chiffres, les représentants des différentes unités de la police d’Alger ont indiqué que le trafic de drogue en particulier et les affaires criminelles en général ont connu, durant le premier semestre de l’année en cours, une nette diminution par rapport à la même période de l’année passée. 

Entre janvier et juin 2017, quelque 20 924 affaires criminelles, y compris le trafic de drogue, ont été traitées par les différentes brigades relevant de la Sûreté d’Alger, contre 22 020 affaires durant la même période de l’année écoulée, soit une baisse de 1 096 affaires. Et pour mieux expliquer cette baisse, les représentants de la Sûreté d’Alger ont affiché le nombre des affaires de drogue traitées durant les mois de Ramadhan 2016 et 2017.

En effet, durant le Ramadhan 2016, la Sûreté d’Alger a enregistré 3 179 affaires liées au trafic de drogue et arrêté 1 960 auteurs présumés, alors que durant le Ramadhan 2017 le nombre des affaires a baissé pour atteindre 2 777 affaires traitées et 2 034 personnes interpellées. Soit une baisse de 402 affaires, explique la SWA.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter