Nationale

#TITRE

255

Il offrira plus de prérogatives aux élus locaux

Le statut des collectivités locales présenté au Conseil des ministres en septembre

23 juillet 2017 | 13:46
Z. M.

Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, a annoncé hier que son secteur est en phase de préparer un projet de loi pour les collectivités et les communes. « Ce nouveau statut des collectivités locales sera présenté au Conseil du gouvernement à la prochaine rentrée sociale », a-t-il annoncé lors de la cérémonie d’installation des nouveaux walis et des walis délégués.

Le qualifiant de code « inédit », le ministre a affirmé que le nouveau statut des collectivités locales renforcera la décentralisation avec une nouvelle approche de la fiscalité locales et une autre articulation des pouvoirs entre élus locaux et représentants de l’Etat. « Ce nouveau statut est sans précédent ; il vise à conforter la décentralisation, le pouvoir des élus locaux de façon à faire de la collectivité locale, non pas un poids à la charge de l’État, mais un nouveau relais de croissance », a souligné Bedoui aux walis qui devraient tenir bientôt une réunion nationale sous la présidence du Premier ministre Abdelmadjid Tebboune. Le ministre a appelé les nouveaux walis à être actifs et présents sur le terrain ;leur ordonnant de ne pas se « confiner dans leur bureaux, mais de multiplier les sorties sur le terrain au niveau de polycliniques, des services de l’état civil des communes, et des marchés ». Revenant sur le nouveau statut des collectivités locales, le ministre a affirmé que l’objectif de l’élaboration de ce nouveau code est de libérer les initiatives locales de toutes les contraintes, en plus de la révision du système de la fiscalité locales en l’adaptant aux nouvelles variantes économiques. Bedoui a demandé aux walis de contribuer à l’enrichissement de ce nouveau document et d’intensifier les concertations avec touts les acteurs économiques et sociaux.

Il a affirmé par ailleurs que son secteur connaîtra une nouvelle ère marquée par la relance du foncier industriel et l’intensification des investissements productifs. « Le développement de l’économie mondiale incite l’Algérie à s’orbiter vers un modèle économique de développement qui préserve les acquis sociaux tout en créant de la vraie richesse », a-t-il dit. Il a demandé à ce propos de mettre tous les moyens afin d’attirer l’investissement au niveau local. Bedoui considère qu’il est temps d’insuffler une nouvelle dynamique à la gestion des collectivités locales dans le cadre de la poursuite des efforts consentis en termes de développement et de modernisation du service public. S’adressant aux nouveaux « magistrats » des wilayas, il leur a affirmé que leur priorité majeure doit être de veiller à la bonne gestion du foncier et de capter les investissements. « Le foncier industriel et l’investissement productif sont vos priorités », a-t-il lancé aux walis et walis délégués. Bedoui assure que son département ministériel va dynamiser le marché du foncier industriel, qui constitue l’un des freins au développement local et l’une des principales contraintes auxquelles sont confrontés les investisseurs. Il a rappelé à ce propos l’existence de 11 600 hectares de réserves foncières destinées à l’investissement en situation de non exploitation et de 13 977 parcelles couvrant une superficie de 5 530 ha non attribuées, se composant de 2 773 ha au niveau des zones industrielles et de 2 757 ha au niveau des zones d’activité. 

A rappeler que le dernier mouvement dans le corps des walis a concerné 28 wilayas : 13 walis ont été mutés dans d’autres wilayas, tandis que 14 cadres ont été promus au poste de wali, dont trois walis délégués et 11 secrétaires généraux de wilaya. Dans ce cadre, les nouvelles nominations dans le corps des walis ont concerné deux femmes, portant ainsi le niveau de représentation de l’élément féminin dans ce corps à trois femmes walis.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter