Regionale

#TITRE

757

Le sport, une activité prisée par les jeûneurs à Ghardaïa

22 juin 2016 | 18:21
A. H.-D.

L’activité sportive occupe une place de choix durant les longues journées ramadhanesques. Un passe-temps pour certains et une nécessité pour le corps pour d’autres, il n’en reste pas moins qu’on doit se poser la question : le sport et le ramadhan font-ils bon ménage ?

En effet, la pratique d’une activité sportive en état de jeûne comporte certains risques. La vigilance est donc de mise.

Cependant, sur les hauteurs de cette petite bourgade, les jeunes sportifs de la ville de Mélika, baptisée « La reine du M’Zab », organisent du 20 juin au 7 juillet un tournoi spécial « Foot-ramadhan ».

Les 16 équipes de cette contrée s’en donnent à cœur joie lors de cette compétition, organisée par le club Espoir des jeunes. Ces jeunes sportifs amateurs, plutôt que de rester vautrés dans leur canapé, préfèrent pratiquer une activité physique modérée durant la journée plutôt qu’un entraînement intensif le soir.

Cela leur permet également de passer le temps en attendant la rupture du jeûne. Les jeunes médecins au sein du club recommandent tout de même de limiter l’effort physique à 45 minutes maximum, et-ce une heure et demie avant la rupture du jeûne.

Pour prévenir la déshydratation, il faut éviter de s’exposer au soleil, source d’insolation. En effet, les températures élevées du mois de juin accentuent le besoin vital d’eau, lequel peut être évalué à 2 ou 3 litres par jour minimum.

C’est pourquoi les spécialistes recommandent de boire abondamment avant l’aube et après la rupture du jeûne. Cette eau, on la retrouve évidemment dans les boissons, mais aussi dans les chorbas, les fruits (essentiellement la pastèque, le melon, les fraises, les abricots, l’orange, le citron...) et les légumes (concombre, tomate, aubergine, carotte...).

Ces spécialistes préconisent également de manger quelques dattes pour permettre au transit intestinal de fixer l’eau et d’éviter la constipation.

Attention cependant aux aliments et aux boissons qui ont un effet diurétique, comme le café, le thé ou encore les bananes.
De même, les spécialistes conseillent de fractionner le repas pour ne pas malmener son estomac et éviter les excès de sucres rapides et de graisses.

Concernant les autres activités sportives recommandées durant le ramadhan, les spécialistes évoquent la pratique de sports non violents, à l’image du yoga, de la marche, de la natation... De même, le footing, en insistant bien sur les étirements, le stretching, le foot en salle ou encore tout autre sport qui n’engage pas un effort physique intense sont indiqués. Cela dit, nous ne sommes pas tous des sportifs de haut niveau.

Dans le cadre du sport de loisir, il nous est donc possible de concilier sport et ramadhan, en respectant toutefois certaines règles. En effet, pratiquer un sport sans s’alimenter, sans boire et, surtout, en période de chaleur peut causer, au minimum, une diminution de la force musculaire, voire une hypoglycémie.

Prévenir l’hypoglycémie ne peut se faire qu’en consommant des sucres lents. Ces sucres lents, comme leur nom l’indique, vont mettre un certain temps à être assimilés par l’organisme. De ce fait, les spécialistes préconisent de s’alimenter deux heures avant la pratique d’une activité physique et sportive.

Le ftour à Ghardaïa étant cette année aux alentours de 19h55, il faudrait donc attendre 21h55 pour faire du sport dans les meilleures conditions.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter