Articles similaires

Culture

#TITRE

740

Djoher Amhis honorée par la fondation Asselah

16 mars 2018 | 19:47
Djoher Amhis Kamel Cheriti


La fondation Ahmed et Rabah Asselah présidée par le Pr Hocine Asselah vient d’honorer la grande dame de l’éducation, de la culture et de la mémoire, Djoher Amhis pour son long parcours au profit des générations présentes.


Une cérémonie attachante a eu lieu à cette occasion au siège de la fondation, Bd Zirout Youcef. C’est par une magnifique gerbe de fleurs que Mme Djoher Amhis, a été honorée, accompagnée d’une aide financière offerte par le quotidien Liberté. Le professeur Hocine Asselah a félicité Mme Djoher Amhis pour les efforts méritoires qu’elle ne cesse de déployer depuis des dizaines d’années pour faire connaitre les œuvres de nos grands auteurs qui ont marqué notre patrimoine civilisationnel. Le Pr Asselah a insisté sur les hautes qualités éducatives et pédagogiques de cette grande dame, qualités et valeurs qu’elle a mises en pratique pour la découverte, la promotion et l’incitation à la lecture de ces grands auteurs par les jeunes à tous les stades de leur scolarité.


Mme Djoher Amhis, dans son allocution a mis en relief la nécessité d’accompagner la jeunesse d’aujourd’hui, désemparée dans un monde violent et devenue sans âme avec l’usage effréné des nouvelles technologies. Le retour à la mémoire est impératif et il est indispensable de s’en abreuver pour en revenir aux sources saines et constructives. Dans cette voie,en plus d’une longue série d’ouvrages publiés dans la collection « Empreinte » qu’elle a personnellement créée pour l’enseignement. Elle donne régulièrement des conférences pour mettre en lumière les valeurs léguées, entre autres par TaousAmrouche, Mohamed Dib, Benhadouga, Assia Djebar, Mouloud Féraoun, Mouloud Mammeri. Djoher Amhis a été fait l’objet d’un documentaire et a été honorée des dizaines de fois.


La dernière en date est une distinction internationale qui vient de Monaco où elle a été honorée pour son action éducative auprès de la jeunesse. Pour Djoher Amhis, sa vie prend un sens dans la mesure où elle la consacre entièrement à l’accompagnement de cette jeunesse. La fondation Ahmed et Rabah Asselah vient de commémorer ce 5 mars la disparition tragique de ces deux martyrs. La cérémoniede commémoration a eu lieu à l’école supérieure des beaux arts où après le recueillement les prix ont été décernés au trois lauréats du concours en peinture pour les professionnels. L’après-midi ce sont les enfants participants au concoursorganisés à leur intention, qui ont été distingués.


Il faut saluer le travail méritoire de Mme Baya Imache qui se consacre avec engagement et dévouement aux activités de la Fondation Ahmed et Rabah Asselah. Son vœu est de pouvoir diffuser à tous les Algériens, hommes femmes et enfants les enseignements que porte la Fondation. La prochaine activité est fixée pour le samedi 24 mars avec pour thème la présentation par Amine Zaoui de son dernier ouvrage avec pour titre, « l’enfant de l’œuf ».

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter