Culture

#TITRE

972

Le public constantinois envouté par l’irrésistible « Yal music » de Takfarinas

17 août 2018 | 23:50
Amine.B

Exceptionnel fut mercredi soir la toute première prestation à Constantine du chanteur kabyle Takfarinas. Bien qu’on fut loin des milliers de personnes drainées par la même star trois jours plus tôt au stade scolaire de Béjaïa, les amoureux cirtéens du genre musical ont été subjugués par la fraîcheur de la star kabyle, bien qu’ils furent peu nombreux.

La communication d’avant concert n’a pas été à la hauteur de l’événement ; l’Onda, l’Office national des droits d’auteur, initiatrice de l’événement entrant dans le cadre d’une tournée prévue dans six villes, n’a peut-être pas jugé utile de convier du monde au spectacle gratuit de Constantine en raison, croit-on, de l’exiguïté des lieux.

La salle des spectacles de la maison de la Culture Malek-Hadad a, tout de même, vibré sans discontinuité aux rythmes de la belle musique de Takfarinas, une musique pour le moins que l’on puisse dire époustouflante, accordant peu de répit à celui qui prend le risque de se prêter à ses mélodies. Chacun parmi les présents n’a eu d’autre choix que de se laisser entraîner par les vibrations de la sono au rythme des vacillations d’une assistance envoutée par la star sur scène. Subjuguée par la bonne humeur que dégageait Takfarinas et son groupe, l’assistance a eu droit à une quinzaine de chansons parmi les plus connues du chanteur. Assisté d’un batteur, d’un guitariste, d’une bassiste, de deux claviéristes, et d’un saxophoniste, Takfarinas a interprété ses tubes les plus populaires. Azul, waytelha, zaâma zaâma, Arouah ou encore aux mélodies du tristounet el waldine, des morceaux souvent accompagnés par une chorégraphe maniant avec beaucoup de sensualité, la danse du genre musical.

En tout cas, ce fut une soirée non-stop, où il fallait avoir du souffle pour suivre la star du yal music qui donna peu de répit à la maigre assistance composée en majorité de personnes aux origines kabyles. Takfarinas promettra avant de quitter la scène qu’il reviendra après la sortie de son nouvel album prévue dans quelques semaines et qu’il se produira dans un espace plus grand. « On fera une bonne communication et on se reverra au stade avec beaucoup de monde. A très bientôt » lancera-t-il avant de s’éclipser. Une soirée mémorable que les Constantinois ne mettront pas de sitôt aux oubliettes. Le lendemain, ceux qui avaient assisté n’ont pas manqué de faire de leurs pages sur les réseaux sociaux des caisses de résonance à l’événement.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter