Articles similaires

Nationale

#TITRE

331

Dans une interview à OBG

Le président Bouteflika prône la diversification économique

24 janvier 2019 | 13:00
Bouteflika Lilia Aït Akli

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a affirmé que la diversification de l’économie nationale est un objectif central et incontournable. Une diversification qui doit être accélérée pour faire face à une conjoncture économique mondiale incertaine marquée par l’instabilité du marché pétrolier, a estimé le chef de l’Etat dans une interview exclusive publiée dans le rapport 2018 de l’Algérie élaboré par Oxford Business Group (OBG).

Soulignant la réalisation de résultats « pas négligeables » mais demeurant insuffisants, le président de la République a indiqué que « la diversification de l’économie est un objectif central et incontournable de notre démarche économique. Sa concrétisation n’est pas simple, elle exige des politiques économiques, industrielles et agricoles appropriées, du temps et de la constance dans leur mise en œuvre ». La diversification nécessite, poursuit-il, la mobilisation de toutes les énergies et de tous les acteurs du développement, entre autres, les pouvoirs publics, les entreprises nationales privées et publiques, mais également des firmes étrangères. Le chef de l’Etat n’a pas omis de rappeler les différents programmes d’investissement, preuve de l’engagement pris depuis plusieurs années, et qui est aujourd’hui mis en œuvre. L’accent a été mis sur les politiques de redéploiement industriel et de soutien à l’investissement, qui ont permis la relance et l’émergence d’activités industrielles à l’instar de l’industrie pharmaceutique, de l’automobile, du ciment. Il a en outre estimé que « le niveau atteint par la diversification de l’économie nationale n’est donc pas négligeable mais il reste, aujourd’hui encore, insuffisant pour rééquilibrer durablement les valeurs ajoutées sectorielles et constituer, par la promotion des exportations de biens et services, une alternative sérieuse aux hydrocarbures ». La réussite du processus de diversification est cependant, précise le Président, conditionnée par le rôle du secteur privé, par sa présence forte et active dans tous les secteurs d’activité économique. L’amélioration de la qualité de la gouvernance économique, aussi bien dans les institutions et administrations économiques de l’Etat que dans les entreprises publiques et privées est une autre condition de la réussite du processus de la diversification, en sus de la « lutte implacable contre toutes les formes de gestion et des pratiques bureaucratiques ».
Il a en outre souligné la nécessité d’œuvrer davantage pour améliorer le climat des affaires. Il est important de mentionner que la bureaucratie et l’instabilité des lois entravent l’investissement, notamment étranger en Algérie.
C’est dans cette optique que le Président a souligné la nécessité de lutter contre la bureaucratie. « Il est intolérable que les initiatives et les bonnes volontés, l’engagement citoyen et financier des entrepreneurs soient contraints par des comportements bureaucratiques », signalant des progrès dans le domaine de l’allègement administratif et réglementaire, ainsi que dans le cadre du processus d’amélioration du climat d’affaires. Selon le Président, la réussite du processus de diversification exige également la poursuite « résolue » du programme de réformes, tant sous l’angle institutionnel et administratif que sous celui de l’économie, des finances et des banques.
La diversification de l’économie nationale est donc une obligation, pas un choix, d’autant que l’OBG dans ce rapport 2018 présenté en présence des ministres du Commerce, de l’Industrie et de la Communication n’y est pas allé par quatre chemins pour faire savoir que cette diversification doit se faire, et d’une manière accélérée. « La volatilité des cours du pétrole observée en 2018 ainsi que la diminution des réserves en devises du pays rendent cette diversification d’autant plus incontournable pour garantir la stabilité de la croissance de l’économie nationale à moyen et long termes », note le rapport qui a salué le positionnement de l’Algérie vers de nouveaux partenaires, notamment la Chine et la Turquie.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

  

Facebook

Twitter