Nationale

#TITRE

243

Bouanem Yacine, chirurgien orthopédiste :

« Le poids du cartable ne doit pas dépasser 10% de celui de l’enfant »

4 septembre 2018 | 17:39
Entretien réalisé par Lynda Louifi

A chaque rentrée scolaire, le poids des cartables des écoliers du primaire et des collégiens devient le centre des préoccupations des élèves et de leurs parents, qui craignent le danger qui guette leur progéniture le long de l’année scolaire. Les enfants se plaignent du mal de dos et les parents ne savent plus quoi faire. Le Dr. Yacine Bouanem, chirurgien orthopédiste prévient que la question du poids du cartable devient un problème de santé publique qui inquiète de plus en plus les parents et les médecins. Selon lui, le poids actuel des cartables présente une menace certaine sur le dos fragile de nos enfants.

Est-ce que le port du cartable provoque des maladies, notamment la scoliose ? 
Un cartable lourd ne provoque pas directement la scoliose, c’est une maladie congénitale ; mais par contre, elle peut l’aggraver. Le port du cartable lourd est certes un facteur aggravant mais il n’est pas le seul coupable. La sédentarité (manque d’activité sportive), les mauvaises postures, la mauvaise ergonomie du mobilier des écoliers et le surpoids sont à prendre en considération.
Quelles sont les conséquences d’un cartable lourd sur l’enfant ?
Les conséquences sont : aggravation d’une scoliose, d’une cyphose ou accentuation de la lordose (la scoliose est une déformation en ’S’du dos, la cyphose est une accentuation de la bosse au niveau de la région dorsale, et la lordose est une accentuation du creux en bas du dos).

Quels sont les signes de la maladie chez les enfants ?
Hormis les douleurs du dos (maux de dos) l’enfant souffre de tensions musculaires, douleur dans les épaules, et torticolis. C’est le motif de consultation. Ces problèmes peuvent aussi passer inaperçus et se traduisent la plupart du temps par de la fatigue, des troubles de la concentration et des maux de tête.
Existe-t-il un traitement ?
Il n’y a pas de traitement proprement dit, le simple fait d’éviter un cartable lourd dépassant 10% du poids du corps d’un enfant permet de régler le problème. Les enfants en âge scolaire sont en pleine croissance, or c’est à cette même période que leur colonne vertébrale est le plus sollicitée. C’est comme demander à un adulte de 80kg de porter un cartable de 15-20kg pour aller au travail.

Quels conseils donneriez-vous aux mamans afin d’éviter la maladie  ?
Chaque maman doit vérifier le poids du cartable. Celui-ci ne doit pas dépasser 10% du poids de l’enfant. Avoir les manuels scolaires en double (pour la maison et pour l’école), peu aussi éviter ces souffrances à l’enfant. Bannir les cahiers 200 pages pour les remplacer par des cahiers de 96 pages. Avoir des casiers à l’école. Le cartable doit être porté sur les deux épaules avec de larges bretelles et bien réglées pour que le sac soit bien assez haut dans le dos, pour empêcher l’enfant de se pencher vers l’avant. Aider l’enfant à mettre son sac ; s’il est seul il le porte sur la table puis il enfile une bretelle à la fois. Privilégier le cartable à roulettes à condition que celui-ci non plus ne dépasse pas 10 à 15% du poids de l’enfant. Ne pas oublier d’améliorer l’ergonomie des tables scolaires et l’hygiène de vie (éviter le surpoids, et pratiquer du sport).

Quels sont les types de scoliose ?
Il n’y a pas de types ; pour nous c’est l’angulation de la scoliose qui compte le plus pour décider d’une éventuelle intervention chirurgicale correctrice.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter