Nationale

#TITRE

400

Le pétrole à plus de 49 dollars mercredi à Londres

18 mai 2016 | 12:47

Le pétrole se montrait prudent mercredi en cours d’échanges européens, en attendant d’en savoir plus sur les réserves de pétrole aux Etats-Unis.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet valait 49,16 dollars sur l’Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en repli de 12 cents par rapport à la clôture de mardi.
Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en juin perdait 4 cents à 48,27 dollars.

Les cours du Brent et du WTI ont poursuivi leur ascension mardi, signant une nouvelle séance de hausse dans un marché toujours résolument optimiste sur fond de production américaine déclinante et d’interruptions d’approvisionnement dans plusieurs gros pays producteurs.

Dans le sillage des chiffres de la fédération professionnelle American Petroleum Institute (API), le prix du Brent a même atteint mardi 49,75 dollars, un maximum en six mois et demi, tandis que le WTI est monté au même moment à 48,76 dollars, au plus haut en sept mois.

Selon les estimations de l’API, les stocks américains de brut auraient en effet décliné à nouveau la semaine dernière, de 1,1 million de barils, tandis que les réserves d’essence aurait baissé de 1,9 million de barils et celles de produits distillés de 2 millions de barils.

L’idée d’un rééquilibrage imminent de l’offre semble donc faire de plus en plus son chemin dans l’esprit des investisseurs, d’autant que les incendies de forêt se poursuivaient dans la province canadienne de l’Alberta, progressant vers les exploitations de sables bitumineux, et que la production du Nigeria était également perturbée par des troubles dans la région du delta du Niger.
En outre, la situation du Venezuela, placé depuis le week-end dernier en "état d’exception et d’urgence économique", inquiète également alors que le pays dispose des plus importantes réserves de pétrole au monde.

Les cours s’essoufflaient toutefois quelque peu mercredi, les investisseurs optant pour l’attentisme avant la publication des dernières statistiques du département américain de l’Energie (DoE) sur les stocks de brut aux Etats-Unis.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter