Nationale

#TITRE

460

Le nouveau modèle économique de l’Algérie pourrait inspirer d’autre pays

13 mai 2017 | 19:58
Z. M.

La Banque mondiale (BM) a approuvé les « réalisations sociales » du gouvernement, tout en confirmant son soutien pour son nouveau modèle de croissance économique qui pourrait, selon elle, servir à d’autres pays.

« Nous suivons de près la mise en œuvre par l’Algérie de son nouveau programme Vision 2035 car il pourrait servir de modèle à plusieurs pays que nous représentons », a affirmé le porte-parole de la délégation de la Banque mondial, Merza Hassan. 

Dans un communiqué rendu public à l’issue de sa visite en Algérie, la délégation de cette institution financière a félicité le gouvernement algérien pour ses réalisations sociales, notamment l’éradication des bidonvilles et la réduction de la pauvreté de façon plus générale. 

Par ailleurs, la délégation de l’institution de Bretton Woods a précisé que sa visite en Algérie visait essentiellement à avoir une meilleure idée de la dynamique actuelle ainsi qu’à évaluer les interventions de la Banque mondiale sur le terrain.

« Nous voulons également à travers cette visite réitérer le soutien de la Banque à l’ambitieux nouveau modèle économique algérien », souligne le communiqué. « Il s’agit aussi de mieux comprendre le contexte et les priorités de développement du pays et d’évaluer la qualité du partenariat entre l’Algérie et la Banque mondiale et du potentiel de renforcer ce soutien », poursuit la même source. 

En outre, la BM a tenu à remercier l’Algérie qui a contribué, avec 25 millions de dollars, au financement du Fonds de l’Association internationale pour le développement, filiale de la BM et principal instrument de cette institution pour soutenir les pays les plus pauvres et les plus vulnérables.

La délégation de la BM, composée de dix directeurs exécutifs représentant 100 des 189 pays membres du groupe de la Banque mondiale, s’est rendue récemment en Algérie dans le cadre d’une tournée dans la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA). Au cours de sa visite, la délégation a été reçue par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal.

L’entretien a porté essentiellement sur l’évolution économique récente du pays ainsi que sur les mesures prises par le gouvernement pour atténuer l’impact négatif de la baisse des prix du pétrole.

A ce propos, le porte-parole de la délégation a déclaré que cette visite leur a permis de discuter de la vision du gouvernement pour un nouveau modèle de développement basé sur une diversification économique améliorée pour accélérer la croissance et créer des emplois.

« Nous fournirons à l’Algérie tout le soutien nécessaire », a-t-il assuré. Il convient de rappeler que le nouveau modèle économique pour 2020-2035 a été élaboré dans une conjoncture de crise financière provoquée par la baisse drastique des prix du pétrole.

Le nouveau modèle de croissance, qui avait fait l’objet d’une rencontre tripartite gouvernement-UGTA-patronat en juin 2016, s’articule à la fois sur la diversification de l’économie nationale et la rationalisation de la politique budgétaire.

Cette démarche, dont les grandes lignes ont été dévoilées récemment par le ministère des Finances, vise notamment une progression des recettes fiscales de 11% par an, la modernisation administrative, l’amélioration de la fiscalité locale, ainsi qu’une stabilisation des dépenses budgétaires, aussi bien de fonctionnement que d’équipement, à un niveau global ne dépassant pas les 7 000 milliards de dinars par an. 

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter