Nationale

#TITRE

1005

Le mur construit à la frontière comparé avec celui d’Israël !

20 août 2016 | 18:41
H. A.

Une fois c’est un ministre, une autre fois c’est le chef du gouvernement et parfois c’est le roi lui-même qui s’en prend violemment à l’Algérie.

« Alger réalise un mur de béton sur sa frontière avec le Maroc, similaire à celui qu’avait construit l’ancien Premier ministre israélien Ariel Sharon », écrit le journal marocainYabiladi dans sa dernière édition avant-hier et ajoute que « les photos dont nous disposons montrent en effet un mur similaire à celui déjà existant en Israël séparant les Palestiniens des Israéliens, commandé par l’ancien Premier ministre Ariel Sharon ».

Un commentaire plus qu’insultant qui fait un lien entre la politique expansionniste d’un pays (Israël) qui en colonise un autre et celui d’un autre (l’Algérie) qui veut protéger ses frontières reconnues par la communauté internationale par un flux inexpliqué de drogues de tous genres provenant de ce pays, grand producteur de cannabis devant l’éternel.

Est-ce de cela que parlait dernièrement l’ambassadeur de sa majesté Mohamed VI à Alger, Abdallah Belkeziz,qui traitait les journalistes algériens « d’escouade d’écrivaillons sans morale ni foi » dans un rapport qu’il adressa, en 2013, aux autorités marocaines.

Il a accolé à chaque journaliste un commentaire : « tactiques mesquines et puériles », « journaliste incorrigible », « nègre », « pion au service de la diffamation », « plumitif », « adeptes du monologue ».

Que dira-t-il de cet écrit nauséabond d’un journal de son pays ? Et cet écrit n’est qu’une infime partie de ce que produit quotidiennement la presse marocaine qui s’accorde le droit, avec la bénédiction du palais royal, d’insulter, de diffamer et de dénaturer les faits.

Il faut dire que l’Algérie est accoutumée à ces écarts de langage mais ne réagit que rarement à ces propos malveillants. Une fois c’est un ministre, une autre fois c’est le chef du gouvernement, et parfois le roi lui-même s’en prend violemment à l’Algérie.

Autre astuce trouvée pour discréditer le pays : monter des artistes algériens contre leur peuple et leur pays. Deux artistes connus du raï, Khaled et Réda Taliani, s’en sont pris récemment aux Algériens. Il n’y a que pire aveugle pour ne pas voir dans ces sorties médiatiques la main du makhzen.

Un autre journaliste, officiant au magazine Le 360.mag n’a plus de limites dans l’injure. Voici ce qu’il écrit à propos des Nigériens, des Maliens et des Mauritaniens, parce que ces pays n’ont pas signé la fameuse lettre des 28 demandant la réintégration du Maroc au sein de l’UA : « Une prétention qui ferait rire jusque les chameaux de Niamey, capitale de la république du Niger, pour ne pas parler des ruminants de Nouakchott, ou plus encore de Bamako ! ». Il s’en prend à l’Algérie qu’il accuse de soutenir le terrorisme au Sahel !

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter