Articles similaires

Economie

#TITRE

1573

Sonatrach en partenariat avec ASAL

18 avril 2018 | 23:16
sonatrach Lilia Ait Akli


Le groupe pétrolier algérien Sonatrach a procédé, lors des Journées scientifiques et techniques organisées à Oran et qui prendront fin jeudi 19 avril, à la signature de plusieurs conventions.


Une convention cadre a été signée, entre le groupe Sonatrach et l’Agence spatiale algérienne (ASAL) en marge de la 11e édition des JST de Sonatrach. Cette convention s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des orientations visant la promotion de l’outil national de production, apprend-on de l’Agence officielle. C’est le président-directeur général de Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour, et le directeur général de l’ASAL, Oussedik Azzedine, qui ont procédé à la signature de cet accord. Dans une conférence de presse en marge de la cérémonie de signature de la convention, le PDG de Sonatrach a affirmé que la convention « permettra de renforcer la coordination entre les deux parties » et ce, « à travers l’exploitation des technologies spatiales et leurs applications dans l’élaboration, l’étude et la mise en œuvre des projets de développement des différentes activités de la compagnie nationale, qui bénéficiera en outre d’un assistance en matière d’analyse et de prise de décisions adéquates », a-t-il fait savoir. L’ASAL aura pour mission, en vertu de cette convention, de fournir au groupe Sonatrach des données et des images spatiales, des systèmes de communication par satellite ainsi que des prestations de consultation et d’assistance technique nécessaires au renforcement des services de communication par satellite, a-t-on précisé. Des actions de formation et des postes d’emploi sont également prévus dans le cadre de cette convention, ajoute le même responsable, qui a relevé que le groupe Sonatrach ambitionnait d’atteindre « une prise en charge, par les entreprises algériennes, d’un taux de 40% de son plan de charge dans les prochaines années ». Ce qui permettra, a-t-il expliqué, de développer l’économie nationale. Pour sa part, le DG de l’ASAL a assuré que « cette convention était une


opportunité pour l’Agence, qui s’engage à réaliser des cartes et à soutenir et sécuriser les zones industrielles et les réseaux de transport et d’exploration du pétrole ». Il a en outre indiqué qu’en matière de télécommunications, l’ensemble des sites relevant de Sonatrach, particulièrement au Sud, seront reliés.


Trois autres accords ont été également conclus entre le groupe pétrolier algérien Sonatrach et son homologue italien ENI. Ces accords ont pour objet la réalisation d’un gazoduc reliant deux unités de production du bassin Berkine, dans le sud du pays, Lajmat Bir Roud (BRL) et Menzel Lejmat Est (MLE), le regroupement des compétences de ces deux unités ainsi que le développement du segment recherche et développement, dans le cadre des actions de partenariat entre les deux parties, notamment dans le domaine des énergies renouvelables. A l’issue de la signature de ces trois accords, Abdelmoumene Ould Kaddour a affirmé que le groupe qu’il dirige a reçu l’autorisation de la part des autorités de faire raffiner le brut algérien à l’étranger.


 


Lors de cette édition qui a vu la présence de près de 1 500 participants venus de 27 pays, le PDG de Sonatrach a annoncé l’organisation, en juin prochain, d’une rencontre qui sera consacrée à la présentation du plan de développement de la compagnie nationale pour la période 2018-2022 et à l’exposition de ses différentes réalisations, et ce, « en présence d’entreprises locales publiques et privées, qui pourront prendre connaissance des capacités de réalisation à travers le territoire national », a-t-il souligné.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter