Culture

#TITRE

516

Le film « Tales Of Africa » capte le public

25 juin 2016 | 19:13
APS

Le film d’animation « Tales Of Africa » (Des histoires de l’Afrique), Synergie de six cinéastes africains, orchestrée par l’algérien Djilali Beskri, a capté jeudi soir le public nombreux de la maison de la culture Malek-Haddad.

Présenté dans le cadre du programme d’animation du mois de ramadhan, « Tales of America », ficelé dans les ateliers de Dynamic Art Vision, producteur du projet en collaboration avec l’Agence algérienne pour le rayonnement culturel (Aarc) est une collection de six courts métrages mettant en valeur les contes traditionnels de six pays africains, la République Démocratique du Congo, le Cameroun, le Bénin, le Burkina Faso, le Mali et le Sénégal.

Chaque culture est représentée dans ce film à travers une histoire. Le vieux Papa Nzenu, dans son habit blanc, voyage de ville en ville, pour raconter aux passants ses histoires. Au son de son instrument de musique il leur dévoile des vérités pour les éloigner de leurs préoccupations contemporaines et leur rappeler les valeurs ancestrales de l’Afrique, telles que la confiance en soi dans « Shamazulu », les méfaits de l’avidité et le respect de la parole donnée dans « Le chasseur et l’antilope », l’honnêteté dans « Les trois vérités », etc.

Après « Certifiée Halal » de Mahmoud Zamouri et » Mista » de Kamel Laiche, « tales of africa » est le troisième film projeté, à la maison de la culture Malek-Haddad, par le ciné club « les zinzins du cinéma » de l’association Numidi Arts, initiatrice de l’événement, dans le cadre du programme ciné-ramadhan.

Pour le président de cette association, Lounis Yaou l’objectif du ciné club est de « créer un espace d’échange et de partage où les férus de cinéma peuvent venir débattre de leur passion ». M. Yaou, évoquant le 7ème art a regretté qu’une ville comme Constantine, aux traditions culturelles bien ancrées notamment dans le cinéma, ne dispose toujours pas de salles de cinéma.

Le programme ciné-ramadhan du ciné club de Numidi Arts se poursuit avec à l’affiche le film « le menteur » d’ Ali Mouzaoui, programmé pour le 30 juin courant, suivi du film « Hna Berra » (Nous dehors) de Meriem Achour Bouakkaz et Bahïa Bencheikh-El-Fegoun dont la projection est programmée pour le 1er juillet. 

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter