Articles similaires

Nationale

#TITRE

761

Les paramédicaux décident de reconduire la gréve

20 janvier 2018 | 21:02


La sortie de crise ne semble pas être pour dimanche. Les paramédicaux ont en effet décidé de reconduire leur grève cyclique. Une décision prise par le conseil national du Syndicat algérien des paramédicaux, tenue ce samedi à Alger.


La dernière rencontre qui a regroupé le Syndicat algérien des paramédicaux (SAP) et le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière n’a rien apporté de nouveau. Contacté par nos soins, le président du SAP a exprimé son mécontentement suite à cette rencontre qui, selon lui, « n’a pas apporté de nouveau concernant les préoccupations de la corporation paramédicale ». « Cette réunion s’est soldée par un protocole d’accord mais tout reste au stade des promesses », se désole le président du SAP.
De ce fait, le conseil national, réuni ce samedi, a pris la décision de reconduire la grève jusqu’à obtenir gain de cause.
Rappelons, en outre, que cette entité syndicale revendique « la classification des paramédicaux, des sages-femmes, AMAR et des biologistes dans les catégories des métiers pénibles, lancés à grande pompe par le ministre de tutelle à travers les différents médias ».
Ces revendications concernent également l’attribution des primes d’encadrement et de qualification, ainsi que la nomination des paramédicaux, sages-femmes, AMAR et biologistes à des postes de responsabilités ayant un rapport avec leurs activités ».
Le SAP appelle également la tutelle à promouvoir la progression des carrières des IDE et aides-soignants dans le statut.
Il demande aussi la régularisation des paramédicaux licenciés en science infirmières diplômées de l’université, ainsi que les promotions sorties des instituts supérieurs paramédicaux. Pour ce qui est de la formation, ce syndicat met en garde contre toute remise en cause du système LMD encadrant la formation du paramédical « qui est un acquis scellé et non négociable arraché au prix de sacrifices ».
Rappelons que dans un communiqué rendu public samedi les paramédicaux regrettent que le ministère de tutelle n’ait pas pris contacte avec leurs représentants avant la tenue de la réunion d’aujourd’hui afin d’annoncer les mesures prises en réponse à leurs revendications, et ce, conformément à une clause du procès-verbal signé jeudi entre le SAP, la direction générale de la fonction publique et le ministère de la santé et de la population.
"De ce fait, le conseil national regrette encore une fois la non prise en charge des revendications des paramédicaux", écrit le SAP qui "se voit contraint de poursuivre la grève nationale selon le préavis de trois jours, à savoir, tous les lundi, mardi et mercredi de chaque semaine".

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter