Articles similaires

Nationale

#TITRE

1064

Le citoyen responsable de la propreté

28 août 2018 | 22:00
Environnement Lilia Ait Akli


Une campagne de nettoyage d’envergure aura jeudi 30 août et touchera tout le territoire national. Le coup d’envoi a été donné, mercredi, par la ministre de l’Environnement et des Energies renouvelables, Fatma-Zohra Zerouati, au siège de son département.


Il faut dire que cette campagne, placée sous le slogan « Djib djarek, arwah enneqqiw qeddam eddar » (appelle ton voisin et nettoyons devant nos maisons) tombe à point avec la situation difficile que traverse le pays sur le plan sanitaire. Une situation marquée par la propagation du choléra, qui peut être causé par l’absence de règles d’hygiène et a fait à ce jour deux décès et 56 cas confirmés. Néanmoins, Mme Zerouati a souligné le fait que cette campagne n’est pas conjoncturelle. « Cette campagne de nettoyage programmée à la veille de la rentrée sociale rentre dans le cadre du programme du ministère », qui a notamment pour mission la sensibilisation et l’inspection.


La ministre place le citoyen au centre de cette campagne. Selon elle, il doit prendre en charge la propreté de son environnement, en adoptant des gestes simples. Elle a dans ce sens déploré l’absence de civisme chez les citoyens qui ne respectent pas les règles de base. « Les citoyens ne respectent pas les points de dépôt des ordures, et aussi les heures de collecte », a-t-elle dit, avouant tout de même des manques en la matière. Pour elle, il est impératif que le citoyen s’intègre pour avoir un environnement sain, du fait que c’est l’affaire de tout un chacun. « Il ne suffit pas de nettoyer les maisons, les écoles », a-t-elle fait remarquer, en insistant sur le fait qu’« il n’y a pas de solution magique, c’est au citoyen de doubler d’efforts ». Zerouati a par ailleurs évoqué certains comportements nuisibles à l’environnement, constatés après l’Aïd. « En dépit des mesures préventives engagées, notamment par le ministère de l’Industrie et qui ont trait à la collecte des peaux de mouton, certains ont trouvé le moyen de polluer l’environnement », s’est-elle indignée.


La ministre, qui lançait la campagne « Non à l’insalubrité, oui pour les comportements positifs », a en outre signalé la mise en place de campagnes similaires dans plusieurs localités du pays. Ces dernières ont été initiées par la société civile, a-t-elle mentionné.


Vers l’instauration d’une amende pour « les crimes environnementaux »


Le ministère de l’Environnement, qui a longtemps choisi la voie de la sensibilisation, n’écarte pas l’éventualité d’instaurer une amende pour sanctionner les comportements nuisibles à l’environnement. C’est ce qu’a révélé la ministre, en disant que « nous comptons proposer, lors du prochain Conseil du gouvernement, l’instauration de cette amende ». « Cette requête est celle aussi de la société civile », a-t-elle précisé.


S’agissant du contrôle des cours d’eau, elle a souligné le fait que son ministère se charge du contrôle de ces derniers en ce qui concerne le déversement de produits chimiques issus des activités industrielles, mais pas de la présence de bactéries. « Ce contrôle relève des prérogatives des laboratoires dépendant du ministère de la Santé », a-t-elle indiqué, en soulignant la complémentarité existante entre les deux secteurs.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter