Sports

#TITRE

344

Le champion du monde algérien Kherroubi en quête d’un sponsor

11 juillet 2017 | 19:22
Rédaction JI

Le champion du monde algérien en jujitsu, Yacine Kherroubi déplore un sérieux manque de liquidité dans sa quête de bien préparer le Masters auquel il doit participer au mois d’août prochain, à Las Vegas (Etats-Unis).

Désespéré, l’athlète de 37 ans a donc décidé de lancer un « appel urgent » aux hauts responsables du sport national, pour lui « fournir rapidement une aide financière » à même de lui permettra de sortir de cette crise. »

A désormais un mois du coup d’envoi de la compétition, je suis censé redoubler d’efforts à l’entraînement pour être le plus en forme possible, surtout que j’ambitionne d’aller loin dans ce tournoi.

Or, je ne peux m’y consacrer entièrement, car je suis également dans l’obligation de trouver un sponsor, pour m’apporter l’aide financière dont j’ai tout autant besoin. Deux lièvres que je ne peux malheureusement courir à la fois », a-t-il indiqué à l’APS.

Kherroubi a précisé avoir besoin d’au moins 320.000 DA, rien que pour couvrir des frais basiques, comme le billet d’avion pour les Etats-Unis (170.000 DA), ainsi que les droits d’engagement, la restauration et l’hébergement. »

J’espère que cet appel de détresse recevra un écho favorable de la part des dirigeants », a encore souhaité le médaillé d’or dans la catégorie des moins de 82 kg, lors des derniers championnats du monde de jujitsu, disputés au mois d’avril à Abu Dhabi (Emirats arabes unis).

Si Kherroubi tient autant à prendre part au tournoi de Las Vegas, c’est parce qu’il représente « un grand évènement de la discipline » devant drainer la participation de certains parmi les actuels meilleurs athlètes au monde. Ces derniers seront répartis en deux poules et devront passer avec succès le cap des éliminatoires, pour atteindre le dernier carré. »

La tâche s’annonce ardue, même pour moi, qui suis champion du monde », a affirmé Kherroubi, espérant toutefois qu’un « tirage au sort favorable, au moins lors des tours préliminaires », lui permettra probablement de « bien » se lancer dans le tournoi et d’entrevoir la suite de la compétition sous de bons auspices. Kherroubi s’est présenté comme « un sérieux bosseur » qui travaille toujours comme un forcené, dans le seul but de représenter dignement son pays sur la scène internationale.

« D’où la nécessité de lui apporter un minimum d’aide », selon lui. Avant sa médaille d’or à Abu Dhabi, Kherroubi a été vice-champion du monde en 2014 et avait décroché trois médailles de bronze en 2015, respectivement au Portugal lors des championnats d’Europe Open, puis lors de tournois internationaux en Allemagne et en Suisse.

Le champion du monde 2017 est aussi instructeur, puisqu’il s’occupe actuellement de former une vingtaine d’athlètes à Bouzaréah (Alger), dont le médaillé d’argent aux championnats du monde de 2016, Kheïreddine Rebihi et Ryad Medjahed qui a remporté la même breloque lors des Mondiaux de l’année suivante. Des participations qui, selon Kherroubi, ont coûté environ trois millions de dinars.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter