Articles similaires

Nationale

#TITRE

308

Grève dans les écoles : le SNTE confirme son adhésion

10 février 2018 | 21:31
Educationgrève Lynda Louifi


Le Syndicat national des travailleurs de l’éducation (SNTE) confirme son adhésion au mouvement de grève initié par l’Intersyndicale de la fonction publique. Ce débrayage, qui touchera plusieurs secteurs de la fonction publique est prévu le 14 février prochain.


Dans un communiqué rendu public ce samedi, le SNTE réaffirme aussi son intention de rejoindre la grève de deux jours, à laquelle a appelé l’Intersyndicale de l’éducation les 20 et 21 du mois en cours. Une grève qui risque de mettre l’avenir scolaire de plus de huit millions d’élèves en péril. « Nous sommes attachés à nos revendications car elles sont légitimes, raisonnables et concernent la dignité de l’enseignant. Nous voulons des résultats concrets et non des procès-verbaux de réunion », lit-on dans le document. Le SNTE affirme que les enseignants sont plus que jamais déterminés à poursuivre leur combat dans le cadre de l’Intersyndicale de la fonction publique.


Cette formation syndicale a, lors de cette réunion, réitéré son attachement aux revendications soulevées dans le cadre de l’Intersyndicale. Il s’agit notamment de « l’annulation de la réforme des retraites, la participation du syndicat à la préparation de la nouvelle loi de travail, la révision de la grille des salaires et l’amélioration du pouvoir d’achat de tous les travailleurs », lit-on dans le même communiqué. Le SNTE énumère une série de revendications relatives aux professionnels de l’éducation nationale. Il exige « l’amendement dans les plus brefs délais du décret exécutif 12/240 portant statut particulier des personnels de l’éducation nationale, la révision du régime indemnitaire et l’augmentation de la rémunération des heures supplémentaires ». Cette entité syndicale demande également « la révision de la loi fondamentale du secteur de l’éducation, la révision de la décision ministérielle relative aux examens professionnels et la consécration de suffisamment de postes à toutes les catégories pour plus d’égalité ». Le SNTE réclame l’application du décret présidentiel 14/226 du 28/09/2014 relatif à la reclassification des titulaires du diplôme d’études universitaires appliquées (DEUA).


Il exige aussi la création d’un nombre suffisant de postes pour tous les grades, l’augmentation de la rémunération des heures supplémentaires et enfin l’amélioration de la situation socioprofessionnelle des corps communs et ouvriers professionnels en procédant à l’annulation de l’article 87 bis. En conclusion, le SNTE invite l’ensemble des enseignants à se mobiliser autour du syndicat afin de défendre leurs revendications légitimes et de faire aboutir les deux mouvement de grève prévus par les syndicats autonomes.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter