Nationale

#TITRE

322

Le RND promet des réformes sociales profondes

1er avril 2017 | 19:15
Z. M

Classé en deuxième position derrière le FLN lors des dernières législatives de 2012, le parti du Rassemblement national démocratique (RND) rend public son programme électoral des législatives du 4 mai 2017 dans lequel il s’affiche toujours comme un parti du pouvoir en affirmant son soutien au président de la République.

Armé de son bagage théorique et de ses cadres qui font la force de son potentiel humain, le parti d’Ahmed Ouyahia espère toujours partager les sièges de l’hémicycle avec le FLN, en préservant sa position de deuxième plus grand parti. Dans cette course électorale, le RND touche les cordes sensibles des couches moyennes et défavorisées, notamment les citoyens des zones reculées, en prônant un développement « équilibré » de tout le territoire national et « des réformes du système de santé publique ». 

« La transition économique devra bénéficier à l’ensemble des régions du pays afin de préserver la cohésion nationale, et apporter des réponses aux demandes d’emplois et de revenus dans toutes les contrées », lit-on sur le site du RND. Le deuxième parti aux précédentes législatives est revenu sur le maintien d’un effort particulier pour le développement des régions du Sud et des Hauts Plateaux avec le concours des ressources des Fonds dédiés à ces deux régions.

Le RND promet, pour les réformes hospitalières, le renforcement des capacités de prise en charge des malades du cancer et la mise en place d’un régime plus incitatif pour les médecins spécialistes acceptant d’aller servir dans les hôpitaux de l’intérieur du pays.

Le programme du RND comporte également des messages d’alerte à l’adresse des électeurs mais surtout à l’adresse des indécis sur un quelconque dérapage en évoquant la « Tragédie nationale » et les risques qui pèsent sur le pays en raison de la situation géostratégique de la région du Maghreb et des pays du Sahel.

« L’Algérie a payé un lourd tribut à l’instabilité et à l’insécurité. Elle est entourée aujourd’hui de dangereux foyers de tension à ses frontières. Elle est exposée aussi aux menaces du terrorisme international. Elle est ciblée enfin par des tentatives de porter atteinte à son unité nationale. Voilà, poursuit-il, pourquoi nos parlementaires s’engagent à perpétuer la défense des valeurs de Novembre 1954 comme socle de l’unité de la Nation et de la stabilité de la Patrie. »

« Le parti défend également la Constitution et les lois de la République, qui sont l’assise de l’Etat, poursuivra le soutien Président de la République, qui incarne l’unité de la Nation et qui est le garant de la Constitution, milite pour la vulgarisation de l’Histoire nationale dans sa profondeur millénaire, continue à appuyer le choix de la Réconciliation nationale, soutient les efforts de l’Armée nationale populaire et des forces de sécurité pour la destruction des résidus du terrorisme, s’opposer à tout projet visant à porter atteinte à l’unité de la Nation ou à la stabilité du pays et de ses institutions », lit-on sur le site officiel du parti. 

Faisant allusion aux menaces sectaires et doctrinales qui menacent l’Algérie, le RND écrit que son parti œuvre « à la préservation de notre religion, l’Islam, des courants étrangers à nos traditions, et renforcer la place et le rôle des zaouias, facteur de stabilité de notre société ».

Il a enfin promis que ses parlementaires agiront pour une rapide concrétisation du statut de tamazight langue nationale et officielle, et de la promotion de tamazight comme ciment additionnel à l’unité de notre peuple, la valorisation de la culture nationale pour l’affirmation de l’identité de notre peuple et pour sa contribution à la culture universelle.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter