Articles similaires

Monde

#TITRE

714

Le Polisario détruit 2 500 mines antipersonnel

22 mai 2018 | 19:23
Sahara Occidental Aziza Mehdid


Le ministre sahraoui de la Défense nationale, Abdellah Habib Bellal, a appelé ce lundi à Tifariti (territoire libéré) le Maroc à adhérer à l’acte d’engagement auprès de l’Organisation non gouvernementale (ONG) « Appel de Genève » interdisant l’utilisation des mines antipersonnel et signé de façon unilatérale par le Front Polisario en 2005.


C’est à l’occasion du 45e anniversaire de la lutte armée sahraouie, célébrée le 20 mai courant, que cet appel a été adressé, lors de la septième opération de destruction de 2500 mines antipersonnel appartenant au Polisario, conformément au dit engagement. Tout en remerciant l’organisation l’Appel de Genève pour son rôle dans l’élimination de cette arme très dangereuse, Abdellah Habib Bellal a estimé que la démolition de ces « fléaux » s’inscrit en droite ligne avec la démarche internationale « humaine et civilisée » visant à protéger les personnes des risques et des effets causés par ces corps explosifs. Il a ajouté que des peuples de par le monde ont souffert et souffrent encore des conséquences néfastes des mines antipersonnel et qu’il est nécessaire d’intensifier et de conjuguer les efforts de tous les pays afin d’en minimiser, voire d’éradiquer ces risques. Il a signalé dans ce sillage que la communauté internationale se doit de protéger les populations en étant plus ferme et rigoureuse dans l’application de l’interdiction de l’utilisation de ces mines qui se poursuit depuis des années.


Le ministre de la Défense a rappelé que le Front Polisario a procédé à la destruction, jusqu’à l’heure actuelle, de plus de 18 000 mines antipersonnel, dont 6 181 l’ont été en 2006. Quant à la deuxième phase, a-t-il enchaîné, elle a vu l’élimination de plus de 6 000 mines, suivie d’une autre opération de plus de 2 000 en 2008 et plus de 1500 en 2011. L’avant-dernière phase, a-t-il fait savoir, l’a été en 2017 avec la destruction de 2 500 corps explosifs, précédée par l’explosion de 3 000 autres en 2015.


Par ailleurs, le chef de région Afrique de l’ONG Appel de Genève chargée du programme de l’élimination des mines, Cathrine Hiltzer, a indiqué qu’avec la septième opération de destruction des mines antipersonnel, le Front Polisario continue à honorer son engagement vis - vis de l’Appel de Genève. Cependant, Mme Hiltzer a estimé qu’il reste beaucoup à faire, notamment en matière de déminage, car ces armes dangereuses font du Sahara occidental le pays le plus pollué par les mines au niveau mondial. Elle a souligné également l’importance de l’assistance des pays les plus touchés par ce fléau, précisant qu’il ne s’agit pas uniquement d’aide médicale, mais aussi d’accompagner les personnes victimes des mines antipersonnel qui se trouvent sans emploi.


 


La dernière phase de destruction de tout le stock du Front Polisario en termes de mines antipersonnel est prévue, selon les autorités sahraouies, avant la fin de l’année en cours.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter