Articles similaires

Nationale

#TITRE

383

Affaire Leila Lefevre : le Parlement européen exprime ses regrets

9 juin 2018 | 02:54


Premier signe d’apaisement dans les rapports entre l’Algérie et l’Union européenne. Après de vives protestations du gouvernement algérien, le Parlement européen a exprimé ce mercredi ses "regrets" à l’Algérie suite à la diffusion d’une vidéo attentatoire aux symboles de l’Etat algérien, enregistrée dans les espaces de l’UE et grâce à des moyens mis par celle-ci à la disposition des médias.


L’ambassade d’Algérie à Bruxelles a affirmé dans un communiqué que le chef de cabinet du président du Parlement européen, Diego Canga Fano "a exprimé à l’ambassadeur d’Algérie, Amar Belani, ses regrets suite à cet incident", a indiqué l’ambassade dans un communiqué.


Fano a affirmé à l’ambassadeur d’Algérie qu’une enquête interne" a été menée par ses services pour connaître les circonstances dans lesquelles cette vidéo a été tournée, a ajouté la même source.


"Les éléments de l’enquête ont fait ressortir que Mme Haddad-Lefèvre a délibérément enfreint les règles internes de l’institution et a abusé de la confiance des opérateurs du plateau de télévision du Parlement européen en dissimulant ses intentions malveillantes", a-t-on souligné.


Selon l’ambassade d’Algérie à Bruxelles, la direction générale de la Communication au Parlement européen a adressé, suite à l’enquête, "une lettre d’avertissement" à Mme Haddad-Lefèvre.


La direction générale de la Communication au Parlement européen a décidé également le 6 juin, et à titre conservatoire, de suspendre l’accès de Mme Haddad-Lefèvre aux studios d’enregistrement de l’institution européenne, "jusqu’à ce qu’elle rende compte de ses agissements irresponsables devant une commission appelée à statuer sur son accréditation", a-t-on encore affirmé.


L’ambassadeur d’Algérie à Bruxelles a "pris acte" de ces explications ainsi que des mesures adoptées en vue de "mettre un terme à cette manœuvre malveillante".


Sur instruction du ministère des Affaires étrangères, l’ambassadeur d’Algérie à Bruxelles, Amar Belani, a effectué "une démarche pressante" auprès de M. Diego Canga Fano, afin de demander des explications et clarifications sur l’utilisation frauduleuse par la correspondante de la Chaîne satellitaire "Al-Hiwar TV" des installations du Parlement pour l’enregistrement d’une vidéo attentatoire à l’honneur et à la


dignité des symboles et des institutions algériennes.


Il faut rappeler que cette affaire a suscité un tollé général de la part des autorités algériennes qui ont mal accepté que les institutions européennes laissent faire certains correspondants, usant et abusant de symboles de l’UE pour verser leur haine sur des pays étrangers.


Même le président de l’Assemblée populaire nationale n’est pas resté les bras croisés face à cette affaire.


Il a dénoncé « l’utilisation du symbole que représente le Parlement européen en tribune pour déverser des diatribes haineuses contre l’Algérie et ses institutions », estimant qu’il s’agit là d’une « transgression des règles de la morale et des convenances diplomatiques et politiques », selon ses propos.


« Cette entorse et les calomnies et falsifications venimeuses qui l’ont accompagné à l’encontre de notre pays et symboles de nos institutions ne sauront entamer en rien la détermination du peuple algérien qui appréhende les faits avec lucidité et témoigne souverainement, à chaque fois, sa reconnaissance au président de la République pour les réalisations concrétisées et qui se concrétisent toujours sous la direction éclairée », a affirmé le président de l’APN, troisième personnage de l’État dans l’ordre protocolaire.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter