Nationale

#TITRE

304

Le Parc national de Gouraya en péril

23 juillet 2016 | 20:12
N. Bensalem

Le Parc national de Gouraya (PNG) est en péril, plusieurs hectares ayant été ravagés par le feu. Lors de l’incendie qui l’a touché ces deux derniers jours, tous les moyens ont été déployés pour venir à bout des flammes qui ont atteint Dar Nacer, les 13 martyrs et le fort de Gouraya, notamment ceux des services des forêts, de la Protection civile, de l’Algérienne des eaux, de l’APC, de l’ETR, de Sonatrach, ainsi que les volontaires. Des camions ravitailleurs en eau ont été mobilisés.

Des renforts sont arrivés de plusieurs villes avoisinantes, selon un communiqué de la direction la Protection civile où l’on explique qu’ils portent sur des moyens humains et matériels, des colonnes mobiles de la Protection civile des wilayas limitrophes : Sétif, Jijel, Tizi-Ouzou, BBA et Bouira.

« Ce sera une aide appréciable, surtout pour circonscrire le feu du PNG de Béjaïa et éviter aux flammes d’atteindre ou de se rapprocher du port pétrolier et des résidences se trouvant dans les alentours », commente-t-on.

La RN 24 a été fermée à la circulation et les baigneurs ont été refoulés ; ils ont été priés de ne pas se rendre sur la côte ouest afin de ne pas gêner les opérations d’extinction des flammes qui ont atteint les alentours de Dar Nacer, les 13 martyrs, et le ravitaillement en eau et, par ricochet, la lutte contre le feu qui avançait à cause des vents qui ont atteint hier 40 km/h, selon météo Algérie. Un barrage de la gendarmerie a été installé à ce propos.

Le mercure a atteint 45°C et plus. Cependant, la question de l’absence de moyens aériens (canadairs…) pour lutter contre les incendies revient sur toutes les langues et l’on se pose la question aussi de savoir pourquoi on n’a pas mobilisé des hélicoptères comme c’était le cas lors des manifestations footballistiques et autres.

Des Béjaouis voient aussi en ce feu dans ce lieu précis une velléité de la mafia du foncier d’accaparer encore du foncier après Tazeboudjt, Sidi Bouderhem, Bir Slem, etc. La Protection civile et les services des forêts ont annoncé que 13 feux ont été enregistrés hier dans plusieurs communes de la wilaya de Béjaïa dont Boukhelifa, Seddouk, Béni Maâouche, Timezrit, El-Kseur, Ouzellaguen, Adekar, Taourirt Ighil, Fénaïa, Feraoun, Béni Djellil, Tinebdar, Souk Oufella, Amizour, Sidi-Aïch, Akbou, Oued-Ghir, Tifra, Taskriout, Aït Smaïl, M’cisna, Souk El-Tennine et Tizi N’berber.

Sans compter les deux feux non éteints qui se sont déclarés avant-hier au niveau du PNG, détruisant plus de 100 ha de chêne-liège et autres végétations. « Les difficultés rencontrées pour l’extinction de ces feux sont dues essentiellement à la simultanéité d’éclosion de ces incendies, ce qui disperse nos forces en divisant nos effectifs et nos moyens pour la couverture de ces incendies, ainsi que le relief très accidenté et l’accès inexistant parfois », souligne le commandant Soufi, rappelant qu’ »un bulletin d’alerte sur le risque élevé d’inflammabilité végétale lié à une température élevée avait déjà été émis ».

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter