Sports

#TITRE

401

Le Mouloudia d’Oran fait sa mue… sur fond de tension

12 juin 2016 | 22:43
S. S.

ça bouge pour ne pas dire que ça bout dans les rangs des Hamraoua. Au vu de tout ce qui se passe autour des Tuniques Rouges d’El-Hamri, le moins que l’on puisse dire, c’est que l’été sera chaud et bien mouvementé.

Le Mouloudia d’Oran, contrairement aux années passées, n’a pas cherché midi à quatorze heure, pour entamer sa mue. Bien que confronté à une rude opposition et à une montagne de problèmes, le président Belhadj a clairement signifié à ses opposants ne pas être prêt à jeter l’éponge et qu’il faudra compter avec lui jusqu’à l’expiration de son mandat pour qu’il cède son fauteuil. 

Son désir ardent de rebâtir une grande équipe compétitive lui tient toujours à cœur et il fera tout pour y arriver. Il a d’ailleurs pour beaucoup déjà réussi sa première opération de recrutement en ramenant du sang neuf avant le début de la phase de préparation d’intersaison.

Les fans du Mouloudia se réjouissent déjà à l’idée de voir leur composante enregistrer la venue de pas moins de neuf nouveaux joueurs en prévision de la saison prochaine. Baba veut faire du recrutement qualitatif son cheval de bataille pour rester encore plus longtemps à la tête du club, et ce vaille que vaille. L’actuel boss des Tuniques Rouges d’El-Hamri a en effet, en l’espace d’un temps record (trois jours) réussi à enrôler pas moins de sept nouveaux éléments, dont trois ont déjà porté les couleurs du club et non des moindres.

Les supporters du Mouloudia, qui ne veulent plus parler de maintien pour un club aussi prestigieux, se réjouissent déjà de l’arrivée officielle de Boudoumi Omar (ASMO), Amir Aguid (MOB), Cherif Hichem (USMB) et Mohamed Bentiba (ASMO). Le président et ses pairs, ravis de leur premier recrutement, n’ont ménagé aucun effort pour poursuivre leur opération de charme et ramener dans leurs rangs, par la suite, le jeune Rachid Ferrahi (JSK), un enfant d’El-Hamri qui a dû faire des sacrifices avec les responsables de la JSK pour récupérer sa lettre de sortie.

 Le président Baba et son SG Hafid Belabbès ont fait une bonne pioche en mettant la main sur ce jeune défenseur du club anglais de Norwich City, Adel Gafaiti dont on dit beaucoup de bien et qui présente une bonne morphologie. 

Le dernier élément enrôlé jusque-là dans les rangs des Hamraoua est le latéral gauche des Crabes de Béjaïa, Salim Benali (MOB). Ce dernier ne rejoindra les rangs du Mouloudia d’Oran que lorsqu’il aura rempli sa mission avec son club, le MOB, pour le match de coupe de la CAF, comme il a été conclu entre les responsables des deux équipes.

Le chairman du MCO compte bien poursuivre son marché d’été avec le recrutement de trois autres éléments pour consolider ses rangs dans les buts au milieu et en attaque. Dans ce registres on laisse entendre dans l’entourage du club que le gardien de but Jonathan (MCA), Sebbah (ASMO) et Heriat (USMB) sont très proches de conclure avec Baba.

Concernant le poste de goléador pour palier le départ du Libyen Zaâbiya, rien n’a filtré du côté de l’administration du club. En revanche, le Mouloudia s’est séparé de plusieurs éléments pour diverses raisons. Sont partis Hamdadou, Merbah, Bourzama, Berradja, Aich, Lemouchia, Yaâlaoui, Moussi Athmani, El-Okbi, le gardien Belarbi et Zaâbiya, dont le départ est forcé.

Seuls le gardien Nateche et le milieu offensif Kamel Larbi ont été retenus et prolongeront leur contrat. Enfin, et à propos de celui qui dirigera tout ce beau monde, Baba et ses pairs n’ont pas encore trouvé chaussures à leurs pieds même si radio-trottoir évoque le nom avec insistance de son ex-libéro Omar Belatoui. On parle également de l’entraîneur italien Solinas libéré récemment du club Sud Africain de Free Stats Stars FC. Solinas a déjà eu l’occasion de driver l’équipe d’El-Hamri durant la saison 2012/2013. 

Cela dit, tout le monde dans l’entourage du club prendra son mal en patience puisque le nom du futur coach ne sera connu qu’après la tenue de l’AG d’urgence demandée par les actionnaires majoritaires, Youssef Djebbari, Tayeb Mehiaoui et Larbi Abdelilah. Ces derniers comptent bien destituer Baba de son poste de PDG et cela prédit une chaude AG extraordinaire, d’autant que celui-ci n’est pas prêt à jeter l’éponge. 

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter