Nationale

#TITRE

515

Le MPA denonce « une machination diabolique »

29 mai 2017 | 19:14
M. B.

Le Mouvement populaire algérien (MPA) a qualifié de « machination diabolique « la campagne ayant visé Messaoud Benagoun, un cadre du parti, limogé du poste de ministre du Tourisme et de l’Artisanat trois jours après sa nomination.

Dans un communiqué publié lundi, le mouvement dirigé par Amara Benyounes denonce une « machination diabolique « qui a « jeté en pâture l’honneur d’un jeune militant dont le seul crime est de vouloir servir son pays « .

Le MPA rappelle que ce dernier était « secrétaire général du Mouvement national des étudiants algériens, syndicat agréé après enquête du ministère de l’Intérieur et du ministère de l’Enseignement supérieur (…) « .

Il ajoute qu’il « s’est présenté aux élections législatives dans la wilaya de Batna le 4 mai dernier et à ce titre il a satisfait à toutes les obligations légales et il a notamment présenté un casier judiciaire vierge « .

Le MPA dit avoir proposé son nom et ceux d’autres militants du parti avec leurs CV pour le gouvernement. « Le choix du Premier ministre (qui) s’est porté sur Monsieur Benagoun dont le casier judiciaire et le diplôme seront rendus publics « . « Dans tous les cas de figure, la responsabilité de l’enquête ne peut incomber à notre parti « , lance-t-il. 

« Qui sont ces commanditaires qui cherchent à tromper l’opinion publique par des contrevérités infamantes ? « « Qui sont ces commanditaires qui, au nom de la lutte contre la corruption, cherchent à salir un parti politique ? Non Messieurs, Messaoud Benagoun n’est ni un délinquant, ni un corrompu. Si vous cherchez des corrompus et vous le savez, ils ne sont pas chez nous « , estime le MPA.

Benagoun passe à la trappe trois jours après sa nomination. Dimanche, le président Bouteflika a mis fin aux fonctions du ministre du Tourisme et de l’Artisanat trois jours après sa nomination dans l’équipe d’Abdelmadjid Tebboune. Il s’agit d’une première dans l’histoire de la gouvernance en Algérie.

« Le Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, a démis dimanche, Messaoud Benagoun de ses fonctions de ministre du Tourisme et de l’Artisanat « , indique un communiqué de la présidence de la République qui ne précise pas les raisons de ce limogeage inédit dans les annales de la politique algérienne. Benagoun est membre du bureau national du MPA.

Il s’est présenté aux élections législatives du 4 mai dernier en qualité de tête de liste du MPA dans la wilaya de Batna lors des dernières élections législatives, sans être élu. Selon des sources concordantes, Benagoun aurait eu des démêlés avec la justice dont une condamnation à six ans de prison. Le Premier ministre a choisi Messaoud Benagoun sur la base d’une proposition d’Amara Benyounes, consulté pour la circonstance.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter