Articles similaires

Economie

#TITRE

1606

Le FMI prévoit une forte baisse de la croissance

27 mars 2020 | 19:40

Avant la pandémie de coronavirus, le Fonds monétaire international (FMI) avait réduit considérablement ses projections de croissance pour la région Mena, Afrique du Nord et Moyen-Orient. Ces dernières années cette croissance oscillait autour de 1, elle risque cette fois-ci de baisser fortement. Pour les experts du FMI, la récession sera mondiale et touchera encore durablement les économies de la région MENA.
Selon un dernier rapport de cette institution, suite à la baisse de la demande de pétrole, doublée aux conséquences de la propagation de la pandémie de Covid-19, les pays de cette région, dont l’Algérie fait partie, vont connaître un choc économique et social qui va secouer leurs systèmes économique et politique.
Déjà, le directeur régional du FMI pour le Moyen-Orient et l’Asie centrale, Jihad Azour, a révélé ce mercredi qu’une dizaine de pays de la région Mena avaient sollicité le FMI pour obtenir des aides financières conséquentes. Une preuve de plus de l’impact de la crise.
Cependant, à court terme, les effets dévastateurs de la pandémie de coronavirus seront immédiats et plus lourds.
Pour notre pays, le choc est encore plus dur avec la chute spectaculaire des cours du brut, et avec une baisse d’un tiers des recettes budgétaires. La guerre des prix qui a enflammé le marché pétrolier, déclenchée par l’Arabie saoudite et la Russie, a chamboulé les plans du gouvernement. Sa loi de finances 2020 est déjà dépassée avant même son application. Les prévisions sont devenues obsolètes ou nulles. Le prix de référence de 50 dollars le baril, sur lequel sont basés les calculs de la LF, est déjà un rêve ou un espoir qui sera impossible à atteindre à moyen terme. Pour les économistes, le choc de la récession ne fait que commencer.
Car au-delà des conséquences sur la santé des populations, la crise actuelle va provoquer d’autres bouleversements.
C’est pourquoi le dernier rapport du FMI exhorte les gouvernements de la région Mena à mettre en place, et en toute urgence, des plans de sauvetage afin d’éviter un effondrement total des États. Selon les experts de l’institution financière, le spectre de la récession plus prolongée, de la hausse calamiteuse du chômage et des faillites en cascade des entreprises est là.
Pour le FMI, les gouvernements sont appelés à faire face à la baisse logique de la demande intérieure, aux réductions des échanges commerciaux, aux interruptions des productions et aux multiples pressions sociales, dans les secteurs de la santé, de l’éducation et de la sécurité notamment. Il est évident que ces gouvernements, dont le nôtre, devront trouver des solutions urgentes à ces nombreux défis. Impossible avec ces tableaux et avec des indicateurs aussi sombres d’être optimiste. Au moins jusqu’à la fin du premier semestre. 

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter