Articles similaires

Nationale

#TITRE

572

Le FLN veut participer au dialogue

14 août 2019 | 20:24
Fln H.A


Après le RND, c’est au tour du FLN de rendre public ce mercredi un communiqué pour démentir les informations selon lesquelles il envisagerait de paralyser le Parlement, en réaction à son exclusion du dialogue politique. « Le FLN dément les informations selon lesquelles il œuvre à la paralysie du Parlement en réaction à son exclusion du dialogue politique », indique un communiqué du parti, qui parle d’« informations sans fondement », tout en qualifiant les parties qui sont derrière de « professionnels du mensonge qui cherchent à créer la confusion et à semer le désordre pour entraver toute initiative politique visant à sortir le pays de la crise ».


Selon le FLN, ces mensonges ont pour but de « saper les efforts des bonnes volontés qui cherchent une issue constitutionnelle à la crise actuelle ». « Au FLN, il n’y a pas de place aux positions versatiles, nous refusons d’investir dans la situation critique actuelle du pays, nos positions sont constantes, nous les avons exprimées en toute clarté, nous soutenons toute initiative pour protéger l’Algérie », ajoute le communiqué. Le FLN, tout comme le RND, a été exclu du processus de dialogue national que dirige Karim Younès, l’ex-président de l’APN. Au sein du FLN, la décision de Karim Younès a été sévèrement critiquée par Mohamed Djemaï, SG de l’ex-parti unique. Du reste, autant le FLN que le RND entendent ne pas rester en marge du processus de dialogue national et, surtout, imposer leur propre solution de sortie de crise, car la situation actuelle appelle à « une participation effective de tous » et des « discussions responsables » , selon le SG du FLN.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter