Nationale

#TITRE

260

Le FFS et le MPA appellent les citoyens à participer massivement

25 mars 2017 | 19:54
Rédaction JI

L’élection d’un Parlement « fort » ne peut se faire qu’avec une « large participation » des citoyens aux élections législatives du 4 mai prochain, a estimé le premier secrétaire du Front des forces socialistes (FFS), Abdelmalek Bouchafa.

« Nous sommes conscients que la mise en place d’un Parlement fort ne peut se faire sans une large participation de tous les Algériens, sans aucune exclusion (...) pour imposer le changement pacifique », a indiqué Bouchafa lors d’une rencontre consacrée à la présentation des têtes de listes du FFS aux législatives.

Mettant en avant l’importance du rendez-vous du 4 mai prochain, le premier secrétaire du FFS a souligné l’« engagement » de son parti pour la « reconstruction d’un consensus national » visant l’« édification d’une Algérie libre et démocratique ». D’autre part, Bouchafa a indiqué que le FFS prendra part aux législatives dans 30 wilayas et 3 circonscriptions électorales à l’étranger, avec 3 femmes têtes de listes.

De son côté également, et depuis Khenchela, le secrétaire général du Mouvement populaire algérien (MPA), Amara Benyounès a appelé hier les citoyens à participer « massivement » aux prochaines élections législatives en élisant librement leurs représentants.

« Une forte participation aux élections est synonyme de crédibilité et de légitimité des élus qui représentent le peuple au parlement », a affirmé Benyounès, lors d’un meeting populaire, assurant que le boycott signifierait « concourir à l’instabilité » du pays.

Il a également estimé qu’une forte participation au scrutin traduirait le « véritable sens de la démocratie et le droit du peuple à choisir ses représentants, qu’ils soient issus de partis proches du pouvoir ou de ceux de l’opposition ». Rappelant l’importance que représente la frange des jeunes dans l’opération électorale, le secrétaire général du MPA a relevé la nécessité de promouvoir l’économie nationale, appelant les jeunes à participer massivement dans l’édification d’une économie diversifiée.

Il a également soutenu que le peuple est « jaloux de la souveraineté de son pays et conscient, du fait des expériences amères qu’il a vécues durant les années 1990 et des dangers qui guettent le pays », exhortant les citoyens à « faire face à toutes les manœuvres qui menacent la stabilité de l’Algérie ». Le SG du mouvement populaire algérien a, en outre, appelé les partis politiques à « respecter les personnes et les institutions de l’Etat, au cours de la campagne électorale, pour ne pas nuire au débat politique ».

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter