Articles similaires

Nationale

#TITRE

167

Le FFS dénonce l’élection du 12 décembre

27 septembre 2019 | 19:52


Le FFS a dénoncé, lors d’un imposant meeting populaire ce vendredi dans la ville des Genêts, l’organisation, le 12 décembre prochain, des de l’élection présidentielle.


Dans le cadre de la célébration du 56e anniversaire de sa création, Front des forces socialistes (FFS) a organisé ce vendredi, dans la matinée, un imposant meeting populaire sur la place de l’ex-mairie, à Tizi Ouzou.


Avant les interventions très attendues du premier secrétaire du parti, le Dr Hakim Belahcel, et d’Ali Laskri, coordinateur du parti, plusieurs cadres à l’instar de Ikhlef Bouïche, coordinateur du comité d’éthique du parti et ex-député, ont pris la parole pour mettre en avant les grands objectifs du FFS, dont la mise en place d’une deuxième République avec pour socle la constituante.


Aux abords du lieu du meeting, il y avait des banderoles sur lesquelles il était notamment écrit : « Pour une véritable transition démocratique et l’avènement de la 2e République », « Libération des détenus politiques et d’opinion », « Pour l’avènement d’une 2e République et l’élection d’une assemblée constituante souveraine », « Non aux élections de la honte » et « Libérez le Moudjahid Lakhdar Bouregaâ ».


Lorsque le Premier secrétaire du parti fit son apparition à la tribune, l’ambiance était déjà très électrique. Après avoir rendu un vibrant hommage aux fondateurs du FFS, dont Lakhdar Bouregaâ, et à celles et ceux ayant porté et défendu son projet dont notamment les Anciens de 1963, le Dr Hakim Belahcel s’attaque aussitôt au volet relatif à la situation actuelle du pays avec son corollaire, le mouvement révolutionnaire né le 22 février dernier. « Au moment où nous célébrons le 56ème anniversaire de l’existence du FFS, le peuple algérien, dans son ensemble, vit son septième mois de révolte pacifique, d’une manière solidaire et unitaire », soutient l’orateur avant de poursuivre que « ce sursaut populaire a subjugué le monde entier de par son envergure, son caractère pacifique et créatif, mais surtout par sa détermination à faire aboutir les revendications légitimes des Algériennes et des Algériens qui se battent pour imposer un changement du régime et l’amorce d’une alternative démocratique sérieuse et prometteuse ».


Mettant l’accent sur la légitimité du mouvement populaire, le premier secrétaire du FFS souligne « qu’en réalité, aujourd’hui, le peuple algérien est en train de prolonger d’une manière inédite et héroïque le combat de plusieurs générations de militants, patriotes sincères, qui se sont relayés avec bravoure depuis l’indépendance nationale (…) ».


« Le FFS, dit encore son premier secrétaire, a le devoir éthique, politique et historique de ne jamais renoncer ni à ses valeurs et ni à ses objectifs », avant de souligner que « nous continuerons tous ensemble à nous battre pacifiquement aux côtés de nos concitoyennes et concitoyens jusqu’à l’avènement de la 2e République et l’instauration d’un Etat de droit et des libertés ».


Ali Laskri, de son côté, a dénoncé les arrestations de militants politiques, de manifestants, estimant qu’ « ils veulent que la pratique politique se fasse seulement en prison », avant de dénoncer l’élection présidentielle du 12 décembre prochain.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

  

Facebook

Twitter