Monde

#TITRE

363

Le Conseil de sécurité demande l’aide des pays de la région

11 juillet 2016 | 20:12
R. I.

Le Conseil de sécurité de l’ONU a demandé dimanche l’aide des pays de la région afin de mettre un terme aux combats au Soudan du Sud et les a exhorté à fournir des Casques bleus supplémentaires à sa mission dans le pays.

Dans une déclaration unanime, les 15 pays membres du Conseil exigent aussi du président sud-soudanais Salva Kiir et de son rival, le vice-président Riek Machar, de « faire le maximum pour contrôler leurs forces respectives et mettre fin d’urgence aux combats ».

Le Conseil demande aux « pays de la région », sans préciser lesquels, au Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine et à l’organisation régionale des pays d’Afrique de l’Est (Igad) de « discuter fermement avec les dirigeants sud-soudanais pour traiter cette crise ».

Ils « envisagent de renforcer la Minuss (la mission de l’ONU au Soudan du Sud, pour qu’elle puisse prévenir et répondre mieux à la violence » et leur demandent « de se préparer à fournir des troupes supplémentaires au cas où le Conseil le déciderait ». La déclaration ne précise pas quels pays seraient sollicités ni l’ampleur du renforcement envisagé.

Il est demandé aux pays de la région « d’aider » mais il faudra encore définir comment, a expliqué l’ambassadeur japonais Koro Bessho qui préside le Conseil en juillet.

Le Conseil « condamne de la manière la plus ferme l’escalade des combats à Juba » et souligne en particulier que s’attaquer aux civils et au personnel de l’ONU peut constituer un crime de guerre. Selon un responsable de l’ONU, un Casque bleu chinois a été tué dans les combats à Juba et 12 autres de diverses nationalités ont été blessés dont deux grièvement. Parmi les blessés se trouvent des soldats rwandais de la Minuss. Le chef des opérations de maintien de la paix de l’ONU, Hervé Ladsous avait auparavant indiqué que la Minuss avait été prise dans les échanges de tirs. 

« Des Casques bleus supplémentaires ont été blessés pendant que nous discutions au Conseil ce soir, en plus du Chinois » tué, a-t-il déclaré à des journalistes sans donner de précision sur leur nationalité. Il a indiqué que l’ONU n’avait pas de bilan fiable global des récents combats à Juba. « Nous ne pouvons pas être sûrs des chiffres », a-t-il noté. Il a reconnu qu’il y avait un « sérieux problème » de contrôle de leurs forces par les deux dirigeants rivaux, le président Salva Kiir et son vice-président Riek Machar. 

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter