Nationale

#TITRE

523

Le CPA finance le projet SOVAC Volkswagen

22 février 2017 | 20:06
Z. M.

Le Crédit populaire d’Algérie (CPA) et le groupe Sovac ont signé, mercredi à Alger, une convention de partenariat portant sur la prise en charge par cette banque publique des besoins de financement du projet de montage et de fabrication de véhicules Volkswagen.

La convention a été signée par les PDG du CPA, Omar Boudieb, et de Sovac, Mourad Oulmi. « Il s’agit d’un financement qui s’étalera sur plusieurs phases. La première phase est destinée à la réalisation des infrastructures et à l’acquisition des équipements », a indiqué à la presse le PDG du CPA en marge de la cérémonie de signature de cette convention.

« Cette phase initiale du projet est d’un coût financier de 6,5 milliards de DA, dont 5 milliards de DA seront assurés par le CPA alors que le reste sera couvert par les fonds propres de la société Sovac », a-t-il encore précisé. D’un montant global de 170 millions d’euros, le projet de Volkswagen avec son partenaire algérien Sovac ne se limitera pas aux opérations de montage des véhicules, mais devrait contribuer également à la création d’un tissu industriel national à travers la fabrication de pièces détachées en Algérie.

Lors du Forum économique algéro-allemand organisé mardi dernier à Alger, le PDG de SOVAC, Mourad Oulmi, a parlé d’ »un véritable projet de société et de transfert de technologie », en précisant que Sovac Algérie compte atteindre un taux d’intégration de 15% après trois années d’activité et 50% au bout de cinq ans.

Sovac Algérie ambitionne de faire de l’Algérie le marché numéro un de Volkswagen en Afrique et dans la région Mena et de développer l’exportation des véhicules vers la Zone arabe de libre-échange et l’Afrique. Pour réussir son pari, elle compte sur le savoir-faire du géant allemand Volkswagen et les avantages qu’offre l’Algérie pour le développement de l’industrie automobile.

La réalisation de l’usine algérienne du premier constructeur mondial d’automobiles a été lancée il y a quelques mois à Relizane sur un site de 150 hectares. L’usine produira 30 000 véhicules en 2018 pour atteindre, dans cinq ans, 100 000 unités avec un taux d’intégration locale de 15% entre 2017 et 2019 pour passer à 50% entre 2020 et 2022, a précisé le DG de Sovac lors de ce forum.

Sur le plan du marché du travail, ce projet créera 1 800 emplois directs, s’est avancé le directeur général de SOVAC, Patrice Franke. Ce même responsable a signalé que l’entreprise reçoit 1 000 candidatures par jour et 100 à 120 entretiens d’embauche sont effectués quotidiennement.

Pour réussir ce projet d’envergure, SOVAC et son partenaire Volkswagen misent sur la formation continue de leurs ressources humaines en consacrant 8 000 journées de formation au profit de leurs personnels qui devraient effectuer des stages en Allemagne, en Espagne et en République Tchèque où le constructeur allemand possède ses usines.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter