Santé

#TITRE

436

Lancement d’un programme national de périnatalité

17 juillet 2016 | 19:16
Rédaction JI

Le chef de service néonatalogie de l’établissement hospitalo-universitaire Mustapha Pacha, Pr Djamil Lebane a indiqué à Alger qu’un programme national de périnatalité sera lancé pour la période 2016-2020.

Le spécialiste qui a été chargé de superviser ce programme en marge de la rencontre d’orientation qui a réuni le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière Abdelmalek Boudiaf, avec les directeurs de la santé de wilaya a précisé que le programme de périnatalité se propose de réduire la morbidité infantile (enfants de moins de cinq ans) de 27,7 cas pour chaque 1000 naissances vives (26000 décès par an dont 80 % de nourrissons) à 20 décès pour 1000 naissances vives à l’horizon 2020.

Il a expliqué que le programme était accessible pour peu que les conditions soient respectées et pour peu aussi que les moyens humains et matériels soient mobilisés d’autant plus, a-t-il soutenu que l’Algérie a les capacité d’atteindre cet objectif. Il a rappelé que le ministère avait envisagé cette possibilité depuis 2006.

Concernant les insuffisances, qui seront palliées dans les jours à venir, le professeur Lebane a évoqué un manque de mobilisation des personnels de la santé à la lutte contre la mortalité néonatale.

Les salles d’accouchement ne répondent plus aux critères nécessaires et les structures de prise en charge font défaut, a-t-il encore déploré le responsable qui a préconisé de mettre les salles de réanimation néonatale à la disposition du pédiatre non de l’obstétricien tel qu’il est de vigueur actuellement faisant savoir que les nouveaux nés âgés de 0 à 6 jours décédaient en raison de l’absence d’une intervention rapide à cette période critique de leur vie.

Le responsable du programme national de périnatalité a souligné par ailleurs l’impératif d’ouvrir des unités Kangourou à travers le territoire pour la prise en charge des nouveaux nés prématurés ou de petit poids citant des cas de nourrisson sauvés par l’unité kangourou du CHU Mustapha Pacha.

Il a également insisté sur la disponibilité des SAMU néonataux pour l’évacuation rapide des nouveaux nés en difficulté tel que de vigueur dans les pays qui ont réussi à faire reculer la morbidité néonatale.

Il a insisté sur la nécessité de l’administration du vaccin anti D pour les nouveaux nés de mères à Rhésus négatif et l’importance du dépistage précoce de l’hyperthyroïdie du nourrisson. La lutte contre l’hypothermie néonatale des nouveaux nés présentant des encéphalopathies et l’asphyxie figurent parmi les moyens préconisés par Pr Lebane pour lutter contre la morbidité infantile.

Il a enfin proposé la mise en place d’une commission de suivi regroupant un pédiatre, un obstétricien, un spécialiste en épidémiologie, quand il est disponible dans la wilaya, et d’un paramédical qualifié pour veiller au succés de la mise en oeuvre du programme

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter