Articles similaires

Economie

#TITRE

1094

Le géant de la cimenterie se tourne vers l’export

Lafarge Algérie à la conquête du marché africain

17 mars 2018 | 20:09
Lafargecimenterie Nassim Mecheri


Le géant mondial de la cimenterie, Lafarge Holcim, envisage d’exporter plusieurs centaines de milliers de tonnes de sa production de ciment gris algérien vers un des pays de l’Afrique de l’Ouest.


Le directeur des Affaires publiques de Lafarge Holcim Algérie, Serge Dubois, a indiqué que le cimentier « est en train de signer un gros contrat pour l’exportation de plusieurs centaines de milliers de tonnes de ciment gris sous forme de clinker en vrac vers un pays d’Afrique de l’Ouest, au cours de ce mois de mars ou en avril prochain ».


Il a indiqué à cet effet que le rôle de l’entreprise en tant qu’opérateur économique est d’assurer les débouchés commerciaux à ce surplus. « Nous avons quatre débouchés commerciaux sur lesquels on va approfondir la question pour permettre de contribuer en partie à écouler ce surplus de production », a-t-il souligné. « Malgré la rude concurrence dans le marché africain et grâce à l’expérience de notre groupe, nous avons pu effectuer deux opérations d’exportation vers la Gambie en décembre 2017 et en mars 2018 », a-t-il fait savoir, avant d’ajouter en suite que ils vont monter graduellement dans les étapes de l’exportation car en Algérie, il n’y a pas d’infrastructures portuaires et toutes les usines sont loin du port.


L’opération d’exportation se fera plus probablement vers la Gambie, s’est-il contenté de dire, par obligation de réserve et crainte de la concurrence, sans préciser, pour autant, les quantités exactes qui seront exportées. Il s’agira de la troisième opération d’exportation vers la Gambie en quelques mois seulement, après celles réalisées respectivement en décembre 2017 et en mars 2018. Serge Dubois a avancé qu’une quinzaine de pays d’Afrique de l’Ouest étaient intéressés par les produits de Lafarge Holcim Algérie, précisant que l’entreprise ambitionnait de hisser ses exportations vers cette région à 5 millions de tonnes à l’horizon 2020, soit 30% du marché.


L’intervention de l’Etat algérien a été « très efficace » dans la mesure où elle a fait passer le pays d’un statut d’importateur à celui d’exportateur, sachant que l’Algérie enregistre actuellement une surcapacité oscillant entre 23 et 24 millions de tonnes par an, a-t-il indiqué.


Lafarge Holcim Algérie a également proposé la solution Ardia 600 qui permet de construire et rénover des routes plus vite, à moindre coût et plus durablement. « Ardia 600 est la meilleure solution au monde pour rénover les routes. Nous mettons tous les moyens matériels et humains pour l’application de nos solutions », a garanti Serge Dubois, précisant que Lafarge Holcim Algérie se mobilise pour ramener cette solution en Algérie. « Avec Ardia 600, le transfert du savoir-faire est garanti, les coûts baissent de 50% et les matériaux locaux seront privilégiés. C’est la meilleure solution pour l’Algérie vu son climat chaud, et tout le monde est gagnant. ».

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter