Articles similaires

Nationale

#TITRE

1058

Le poulet va devenir un luxe en Algérie

5 novembre 2018 | 00:25
commerceproductionPoulet Lilia Ait Akli


Alors que la viande rouge est devenue un luxe réservé aux millionaires et le poisson inaccessible, les prix du poulet ont flambé, ne laissant aucun choix à la majorité des algériens, vraisemblablement contraints par la force des choses à devenir des végétariens. Ceci sans parler du laxisme des autorités face aux spéculateurs et la maffia qui contrôle les marchés de la viande blanche.
Une situation qui ne laisse pas l’Association de protection et orientation du consommateur et son environnement (APOCE) indifférente. Cette dernière envisage même de lancer une campagne de boycott dans le but de faire baisser les prix, appelant dans la foulée les pouvoirs publics à intervenir.


Avec un prix avoisinant 400 DA le kilo, la viande blanche devient à son tour difficile à acquérir pour les ménages à moyen revenu, qui sont majoritaires dans la société.
« La volaille s’aligne sur les autres viandes et devient très coûteuse. Il est impossible pour moi, père de trois enfants, de l’acheter à ce prix-là ! », s’indigne un quinquagénaire qui nous explique qu’avec son revenu moyen et la cherté de la vie, il arrive à peine à boucler les fins de mois. Une femme rencontrée chez le volailler se contente, quant à elle, de rationner en optant pour des parties de poulet, au lieu d’un complet. « Ainsi je débourse moins », dit-elle.


Devant cette situation, l’APOCE interpelle les pouvoirs publics à intervenir. Mustapha Zebdi, président de cette association, que nous avons contacté par téléphone, estime que sans l’intervention des pouvoirs publics les prix connaîtront toujours une ascension. « Il faut intervenir pour l’importation d’œufs à couver pour assurer la disponibilité de poussins », a-t-il indiqué. Car selon lui, sans la disponibilité du poussin à un prix raisonnable, qui ne devrait pas dépasser 5 DA, l’augmentation des prix du poulet n’est pas écartée. « La stabilité des prix dépend donc du prix du poussin », a-t-il précisé. Tout en signalant que la production du poussin se fait en Algérie, Zebdi estime que les organismes de régulation doivent intervenir pour rééquilibrer le marché, « chose qui n’est pas faite cette fois-ci », souligne-t-il. Il a en outre pointé du doigt certains barons qui monopolisent ce marché. « Ce sont eux qui gardent les prix du poussin élevés », accuse-t-il.


Devant cette situation, l’APOCE propose, notamment à travers sa page facebook, de lancer une campagne de boycott de cette viande afin d’en réduire les prix. « C’est une solution provisoire, tant que le problème de fond n’est pas réglé à la source, les prix connaîtront une nouvelle augmentation », estime Zebdi, qui dit que l’association qu’il préside n’est pas un organisme de contrôle et de régulation.
Rappelons dans ce sens la campagne de boycott lancée le mois d’août passé et qui a permis de faire baisser les prix. Il a par ailleurs souligné que l’APOCE ne cesse d’attirer l’attention des pouvoirs publics sur ce déséquilibre que connaît le marché de la volaille, qui a un impact direct sur les prix, affectant ainsi le pouvoir d’achat des citoyens. Interrogé sur le recours au boycott à chaque fois que les prix enregistrent une hausse, le président de l’APOCE avoue que ce n’est pas la meilleure solution. « C’est un travail de pompier qu’on fait, mais nous ne pouvons pas assumer cette tâche éternellement », a-t-il signalé. « Jusqu’à quand allons-nous jouer comme le chat avec la souris ? », s’interroge-t-il.


C’est dans cette optique qu’il préconise une intervention d’urgence des organismes compétents afin de mettre fin à cette ascension des prix, dressant ainsi un barrage aux spéculateurs. L’ouverture d’une enquête est aussi, selon lui, indispensable pour déterminer les raisons de la vente du poussin à 120 DA, alors que son prix ne devrait pas dépasser 50 DA.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter