Articles similaires

Nationale

#TITRE

921

La psychose plane toujours:Les autorités sanitaires savaient depuis le 7 août

25 août 2018 | 21:55
Santécholéra M.Kouini

Il n’y a plus de doute maintenant. Les autorités sanitaires du pays viennent de confirmer officiellement que l’épidémie du choléra a commencé le 7 août. C’est-à-dire depuis une vingtaine de jours. Comment a-t-on pu avoir le courage de faire le black-out sur une maladie aussi contagieuse durant tout ce temps ? Pourquoi a-t-on refusé de divulguer l’information et alerter à temps les citoyens sur les dangers de la contamination ? Pourquoi toute cette faillite dans la gestion médiatique d’une épidémie ? Autant de questions auxquelles le peu de cadres en première ligne ne trouvent point de réponses.

Car au moins cinq ministères sont concernés par cette affaire, qui a soulevé un vent de panique et provoqué la psychose. En plus du ministère de la Santé, il y a ceux des Ressources en eau, de l’Intérieur, de l’Agriculture et enfin celui du Commerce. Car, tous les soupçons sur l’origine de l’épidémie s’orientaient vers deux sources : alimentaire, avec la consommation des fruits et légumes, ou hydraulique avec la consommation de l’eau qu’elle soit du robinet, de source ou de puits.

Or, le plus étonnant, c’est l’absence d’une autorité officielle, d’un porte-parole gouvernemental ou d’un ministre faisant office de représentant de l’Etat pour répondre aux interrogations légitimes de la population. C’est cette absence médiatique et politique à la fois qui donne toute la dimension à la défaillance.

Certains vont plus loin dans la comparaison, notamment quand ils évoquent la grève de sept mois des médecins résidents, où le département de Hasbellaoui réagissait au quart de tour et ne laissait rien passer des informations, des rumeurs ou des fake-news.

On peut bien comprendre que certains hauts responsables soient en congé ou en vacances, voire en pèlerinage et qu’ils ne veulent pas écourter cette période de répit que le Premier ministre leur a accordée. On peut bien pardonner et comprendre, mais le mal est déjà fait. Depuis quelques jours, les aéroports internationaux, comme celui de Dubai ou de Doha, ont déclenché un dispositif d’alerte sur tous les avions en provenance d’Algérie. Selon des témoignages recueillis par le JI, à Dubai, les voyageurs algériens sont soumis à des contrôles sanitaires stricts, même s’ils possèdent des visas ou qu’ils résident aux Emirats Arabes Unis.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter