Nationale

#TITRE

357

La police judiciaire frappe fort à Alger

10 juin 2017 | 18:37
Sofiane Abi

Trois réseaux ont été démantelés, dix présumés trafiquants, dont un pharmacien, ont été arrêtés, 21 kg de cannabis, 487 psychotropes et 190 g de drogue dure ont été saisis, de même que des dizaines de millions représentant les revenus des ventes de drogue et des véhicules ont été récupérés suite à des perquisitions.

En trois jours, la brigade de la police judiciaire (PJ) de la circonscription administrative de Bir Mourad Raïs a mis fin aux activités de trois réseaux de trafic de stupéfiants dans l’Algérois, selon un communiqué de la cellule de communication de la sûreté d’Alger.

Dans la première affaire, dans un quartier de la commune de Bir Mourad Raïs, un pharmacien et deux complices ont été interpellés, de même que 487 comprimés psychotropes, 87 ordonnances contenant les marques de médicaments psychotropes et 20 millions de centimes ont été saisis.

Une enquête a été ouverte suite à des renseignements faisant état de la présence de deux suspects à bord d’un véhicule en stationnement dans un quartier de Bir Mourad Raïs.

Connaissant ainsi la marque du véhicule, l’endroit exact de la transaction et le profil des deux suspects, les éléments de la PJ se sont déplacés sur les lieux et ont procédé à la fouille corporelle des deux jeunes personnes sur lesquelles ils ont trouvé 56 comprimés psychotropes et 56 000 DA. 46 autres psychotropes, soigneusement dissimulés dans le coffre arrière de la voiture, ont été également saisis.

Emmenés au siège de la PJ à Bir Mourad Raïs, les deux suspects ont fini par avouer et ont même dénoncé leur fournisseur, un pharmacien. Ce dernier a été interpellé, suite à une souricière tendue par les éléments de la PJ avec la contribution des deux présumés trafiquants, en possession de 441 comprimés psychotropes et de 14 millions de centimes.

Les policiers de la PJ ont alors perquisitionné le domicile du jeune pharmacien, où 87 ordonnances pour médicaments psychotropes ainsi que 5 injections en cristal prêtes pour utilisation ont été retrouvées. Les trois présumés trafiquants ont été traduits en justice jeudi passé et emprisonnés, a indiqué la cellule de communication de la sûreté d’Alger.

20 kg de kif sur une terrasse d’immeuble

La second affaire élucidée par la PJ de Bir Mourad Raïs a permis de saisir 20 kg de cannabis, 42 millions de centimes représentant les revenus des ventes de la drogue et 5 téléphones mobiles.

Selon la sûreté d’Alger, il s’agit d’un réseau de trafic (achat, vente et transport de drogue) dans lequel les trois présumés trafiquants ont longtemps activé et ce dans les quartiers populaires de Bir Mourad Raïs.

Des renseignements faisaient état de la présence d’un repris de justice dans un quartier de ladite commune qui s’adonnait à la vente de cannabis sur la terrasse de l’immeuble où il réside. Très vite, la brigade anti-stups s’est déplacée sur les lieux. Grâce à une parfaite coordination entre les éléments de ladite brigade, le présumé trafiquant a été localisé.

Ce dernier a tenté de fuir, toutefois, il a été arrêté sur l’une des terrasses alors que 6 plaquettes de résine de cannabis (3 kg de drogue) ont été découvertes sur la terrasse de son immeuble.

Lors de la perquisition de son domicile, les policiers ont saisi 27 millions de centimes, a rapporté la sûreté d’Alger. Interrogé, le suspect a dénoncé deux autres de ses complices, dont un récidiviste. Ces derniers ont été interpellés à leur tour suite à la perquisition de leurs domiciles respectifs.

Ainsi, 34 plaquettes de cannabis, dont le poids total est estimé à 17 kg, ont été saisies ainsi que 5 téléphones mobiles utilisés pour des contacts de livraison, des rendez-vous et les ventes. Les trois présumés trafiquants ont été présentés jeudi dernier devant le tribunal de Bir Mourad Raïs avant d’être emprisonnés.

Ils vendaient du cannabis dans un zoo

La troisième affaire a permis de mettre fin aux activités d’un réseau de trafic de drogue qui activait au zoo de Ben Aknoun. Quatre présumés trafiquants ont été appréhendés alors que 643 g de cannabis et 190 g de drogue dure ont été saisis dans le cadre de cette opération.

Le premier membre du réseau a été arrêté mercredi dernier au zoo de Ben Aknoun en possession de 23 morceaux de cannabis pour un poids estimé à 181 g. Conduit au siège du commissariat, le présumé trafiquant a déclaré que la drogue appartenait à une autre personne.

Cette dernière, qui n’est autre que son fournisseur, a été, à son tour, arrêtée à bord d’un véhicule en possession de 3 téléphones mobiles et de 5 plaquettes de cannabis, dont le poids est estimé à 462. Deux autres présumés trafiquants ont par la suite été interpellés à bord d’un véhicule. Au cours de leur arrestation, ils avaient en leur possession 7 capsules de drogue dure dans leurs poches.

La perquisition des domiciles des deux présumés ont permis de découvrir une autre quantité de drogue dure dissimulée dans un sac en plastique. Selon la sûreté d’Alger, les deux perquisitions ont permis de saisir 187 g de drogue dure et 7 autres capsules d’un poids estimé à 3,3 g. Présentés tous les quatre devant le tribunal de Bir Mourad Raïs, ils ont été placés sous mandat de dépôt.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter