Articles similaires

Nationale

#TITRE

288

La peste des petits ruminants poursuit ses ravages

15 janvier 2019 | 22:12
Agriculture élevage Lilia Ait Akli

La peste des petits ruminants, qui a fait son apparition pour la première fois en Algérie, ne cesse de se propager, surtout que les vaccins tardent à venir. Devant cette situation, les éleveurs, qui assistent au quotidien à des pertes dans leurs cheptels, crient leur détresse. Les consommateurs, pour leur part pourraient boycotter cette viande malgré les assurances données par des spécialistes quant à son innocuité, à condition qu’elle soit bien cuite.

Depuis l’apparition de la peste des petits ruminants plus de 2 000 têtes ont été décimées. Cependant, le vice-président de la Fédération des éleveurs, Belkacem Mezrouna, estime que des statistiques fiables restent impossibles en raison de l’immensité du territoire national. Néanmoins, il déplore la gravité de la situation qui menace l’avenir de la filière : « Le risque est énorme ». A en croire ses déclarations, des races entières sont menacées de disparaître si rien n’est entrepris. En effet, cette maladie virale, connue pour être hautement contagieuse, menace le cheptel algérien, qui est une richesse. L’élevage ovin représente à lui seul près de 80% de l’effectif total du cheptel national, soit 28 millions de têtes ovines. Ce qui fait de l’Algérie le seul pays maghrébin autosuffisant en viande ovine, ce qui lui évite de recourir aux importations de moutons. Néanmoins, M. Mezrouna, qui n’écarte pas l’impact de ces épidémies sur le prix des viandes durant le mois de ramadan prochain, a affirmé que la peste des petits ruminants et la fièvre aphteuse affectant le cheptel dans plusieurs wilayas ne devraient pas avoir un impact majeur sur les bêtes de sacrifice pour le prochain Aïd-el-Adha. Il met néanmoins l’accent sur l’impératif de fournir les vaccins pour endiguer la propagation de ces épidémies. Selon lui, la cause de cette propagation n’est autre que le commerce illégal du bétail, soulignant l’existence de cette dernière épidémie dans les pays voisins, et donc transmissible.

En vue d’endiguer la propagation de cette épidémie, mais également la fièvre aphteuse, plusieurs mesures ont été prises par le ministère de l’Agriculture, qui a ordonné notamment la fermeture des marchés de bétail. Une mesure qui n’est pas sans conséquences, car un impact sur le marché sera sans aucun doute ressenti. La gestion de cette épidémie par la tutelle est critiquée par les observateurs. Si les autorités font croire que la situation est sous contrôle, la réalité démontre tout le contraire, d’autant plus que le cheptel attend toujours d’être vacciné. Le ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Abdelkader Bouazghi, a déclaré, jeudi à Constantine, que « les premiers lots de vaccins contre la peste des petits ruminants seront disponibles d’ici à la fin du mois de janvier ».

Il se donne donc un nouvel échéancier après que le directeur des services vétérinaires (DSV) au ministère de l’Agriculture, El-Hachemi Karim Kaddour, eut indiqué, à la fin de l’année 2018, qu’une enveloppe de 400 millions de dinars a été débloquée pour l’acquisition, au début de 2019, d’un vaccin contre cette peste des petits ruminants. Le ministre, se voulant rassurant, a en outre indiqué que « des mesures d’urgence ont été prises par le gouvernement pour l’acquisition de grandes quantités de vaccin afin de les mettre à la disposition des éleveurs en vue de contenir la propagation de l’épidémie ». Il a, dans ce sens, affirmé que « les mesures administratives relatives à l’acquisition de ces vaccins ont été finalisées ». Enfin, il convient de noter que le vaccin reste le seul moyen d’endiguer cette maladie, méconnue des éleveurs et des vétérinaires, qui continue de tuer des milliers de petits ruminants.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter