Nationale

#TITRE

326

La nouvelle génération de voleurs de « Geeks »

9 août 2017 | 20:03
Sofiane Abi

Comment, en dix secondes chrono, il est possible d’ouvrir une portière de voiture sans effraction, la démarrer et partir avec,
ni vu ni connu. C’est ce que font, de nos jours, les cambrioleurs dans l’Algérois grâce aux nouveaux « gages « et aux outils modernes de piratage électronique à distance toujours plus performants. Constat alarmant.

Prenons l’exemple ce qui s’est passé avant-hier à la commune de Bir Mourad Rais (Alger), où la police judiciaire a résolu deux affaires de vol de véhicules par piratage de leurs systèmes électroniques.

La première affaire s’est déroulée dans un quartier calme ; elle concerne le vol de 480 millions de centimes à l’intérieur d’un véhicule, selon la Sûreté de wilaya d’Alger.
Un jeune repris de justice a guetté l’arrivée d’une personne à bord de son véhicule.

En stationnant sa voiture, le conducteur a utilisé sa télécommande pour verrouiller les portes et au même moment, le malfrat a actionné sa télécommande à distance, réussissant à brouiller l’émission du signal de la télécommande de sa victime.
Malheureusement, le propriétaire de la voiture, avant de quitter le lieu, n’a pas pensé à vérifier que les serrures étaient verrouillées et les feux de détresse allumés pour le confirmer.

En profitant, le jeune malfaiteur n’avait plus qu’à s’introduire à bord et partir avec le véhicule en toute quiétude. Cependant, son intention n’était pas de voler le véhicule mais d’ouvrir la malle de la voiture et de voler ce qu’il y avait dedans, une véritable caverne d’Ali Baba. Sûrement bien informé de ce qu’il y avait à l’intérieur de la malle, le malfrat a trouvé sa cible.

Cette dernière, et selon l’enquête de la police judiciaire, contenait 480 millions de centimes, volés par le malfaiteur. Pour identifier l’auteur de ce vol, les enquêteurs de la PJ ont présenté à la victime une série de photos de repris de justice habitant le coin, ayant déjà été impliqués dans le vol de véhicules.

La victime a très vite reconnu son détrousseur, car avant de quitter son véhicule, elle a été attirée par la présence d’un jeune suspect qui n’est autre que le malfrat.

Ce dernier, et lors de son arrestation a avoué son acte ; il a été présenté hier devant le procureur de la République prés la cour de Bir Mourad Rais, et mis en détention. Quant aux 480 millions de centimes, les policiers et lors de la perquisition du domicile du malfrat, n’ont trouvé qu’une partie de la somme d’argent, le reste ayant été déjà dépensé par le malfaiteur.

Toujours dans la commune de Bir Mourad Rais, les éléments de la police judiciaire ont élucidé une autre affaire de vol d’un véhicule haut de gamme à partir d’une télécommande de piratage électronique à distance.

Deux suspects ont été interpellés en flagrant délit, en train de préparer le vol d’un véhicule luxueux après le piratage électronique du système de verrouillage des portes de la voiture. Les deux hommes ont guetté l’arrivée du véhicule convoité (très moderne) avant de brouiller l’émission du signal de la télécommande lors du verrouillage à distance.

Ne se rendant pas compte que les portes de son véhicule étaient encore ouvertes après le piratage à près de 100 mètres de lui par les deux malfrats, le propriétaire a quitté le lieu en croyant que son véhicule était fermé. Une fois le propriétaire éloigné du lieu, les deux présumés se sont rapprochés de la voiture pour la voler.

Fort heureusement, quelques minutes avant, la Sûreté de daïra de Bir Mourad Rais a reçu l’appel d’un citoyen faisant état de la présence de deux suspects dans son quartier, les deux se trouvant à bord d’un véhicule en train de surveiller un homme qui quittait le sien, vraisemblablement pour le voler.

En se déplaçant très vite sur le lieu, une patrouille de la police judiciaire est tombée nez à nez avec les deux malfaiteurs en train d’ouvrir la porte d’une voiture.

Les éléments de la PJ ont procédé à leur fouille corporelle qui a donné ses fruits, deux télécommandes de piratage à distance du système sécuritaire des portes des véhicules ont été découvertes dans les poches des deux présumés.
L’intervention des policiers a été rapide.

En menant deux perquisitions des domiciles des deux présumés, les enquêteurs ont saisi 60 millions de centimes, sept clés de véhicules capables de faire démarrer diverses marques de voitures, une télécommande à distance et plusieurs cartes grises de véhicules.
Ils ont été présentés hier devant le procureur de la République de Bir Mourad Rais, où ils ont été placés en détention.

La contrebande à la rescousse des voleurs de véhicules

Ces nouvelles techniques introduites récemment au pays par la voie de la contrebande, ouvriraient à une nouvelle génération de voleurs de véhicules de vastes opportunités pour améliorer considérablement l’efficacité de leurs affaires. Ils arrivent à prendre le contrôle de l’électronique de bord par une liaison Bluetooth.

Comment le voleur s’introduit-il dans le véhicule avec une telle facilité ? La vieille technique du crochetage s’est avérée inefficace avec les voitures de nos jours, alors les cambrioleurs ont changé de procédé ; désormais il s’agit de la méthode dite du brouilleur. Elle consiste pour le malfrat à guetter l’arrivée du véhicule convoité et à brouiller l’émission du signal de la télécommande lors du verrouillage à distance. Nombreux sont les automobilistes à ne plus penser à vérifier que les serrures sont verrouillées et que les feux de détresse s’éclairent pour le confirmer.

Ne reste plus au voleur qu’à s’introduire à bord pour partir avec le véhicule en toute quiétude. D’où proviennent ces outils de piratage ? Généralement, les télécommandes de piratage à distance proviennent de la contrebande, selon plusieurs experts. Ces outils de piratage électronique sont vendus très cher et dans la clandestinité.

Certains commerçants se sont intéressés à ces gadgets en les vendant en cachette dans leurs boutiques. Le cas de figure flagrant est à Blida. Là, les forces de la police judiciaire relevant de la sûreté de wilaya sont parvenues, en juillet passé, lors d’une minutieuse opération, à interpeller un individu suspect, qui s’adonnait au trafic de matériels et d’appareils de piratage très sensibles, pouvant être utilisés dans des actes criminels notamment dans l’espionnage et dans les cambriolages des véhicules modernes.

Cette opération a été entreprise suite à une information faisant état d’un individu suspect dissimulait du matériel et des appareils très sensibles dans un local commercial sis à la rue Didouche-Mourad à Blida. Poursuivant l’affaire, une exploitation rapide et efficace de l’information parvenue aux forces de police, qui ont exécuté un mandat de perquisition à l’intérieur dudit local.

Cela s’est soldé par la récupération de cinq paires de jumelles, quatre appareils de transmission , quatre lunettes dotées de caméras d’enregistrement , trois appareils d’enregistrement, sept couteaux, deux détecteurs de diamant, 1 camera dotée de jumelles ,un détecteur de pierres précieuses, un collier, un appareil GPRS, des batteries et des téléphones portables.

Une procédure judiciaire a été établie à l’encontre du mis en cause pour trafic de matériels et d’appareils très sensibles et interdits aux commerces.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter