Articles similaires

Nationale

#TITRE

347

La menace du mildiou pèse sur la pomme de terre

12 mai 2018 | 21:40

Les récentes pluies qu’a connu la région nord du pays notamment à l’Est, si elles ont été au tout début favorablement accueillies par les agriculteurs, semblent à présent des répercussions négatives risque d’avoir à court terme. Le climat humide et chaud ayant accompagné ces averses pourrait en effet favoriser l‘apparition de maladies très destructives pour les récoltes.

Des dégâts ont déjà été constatés dans la région de Grarem Gouga, dans la wilaya de Mila où des symptômes du mildiou, touchant le tubercule de pomme de terre, sont apparus dans des cultures de cette région proche du barrage de Béni Haroun, à quelque 50 kilomètres au nord de Constantine.

L’institut national de la protection des végétaux de la capitale de l’Est a, de ce fait, lancé un bulletin aux agriculteurs de la région afin d’attirer leur attention sur le phénomène dont l’apparition est souvent constatée en arrière-saison.

L’agent pathogène, une moisissure du nom de phytophtora infestans, est favorisé par les milieux frais et humides. La libération de spore synonyme de reproduction chez cet être asexué est optimale à 12-18 ° C dans des environnements saturés en eau ou presque. Les taux de croissance des lésions sur le tubercule sont généralement optimaux à une température légèrement plus chaude entre 20 à 24 ° C, précise un ingénieur agronome de la direction des services agricoles de Constantine. « Et, c’est exactement le cas de la région est du pays en ce début mai », ajoute-t-il, avant de poursuivre : « Le mildiou est connu pour ses ravages causés aux récoltes s’il n’est pas pris en charge à temps avant sa prolifération. »

« Les températures entre 15 à 20°C et une humidité relative supérieure à 80%, accompagnées de chutes de pluie enregistrées ces derniers jours ont été favorables à I ‘apparition du mildiou sur la pomme de terre de saison », lit-on sur le document de l’établissement universitaire rattaché au ministère de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, qui invite les producteurs de pomme de terre à prendre les mesures nécessaires de surveillance et d’adopter une stratégie de couverture par le moyen de fongicides, produits destinés à éliminer l’agent responsable. Des consignes spécifiques ont, en outre, été données aux agriculteurs utilisant le système d’irrigation par aspersion, les invitant à plus de vigilance.

La nouvelle stratégie adoptée par le ministère de l’Agriculture visant à booster la production de féculents à l’image de la pomme de terre ou patate devrait ainsi être épaulée par une prévention adéquate à même de permettre un meilleur rendement, comme ce fut le cas l’année dernière qui, d’ailleurs, avait connu une surproduction.

En Europe, une épidémie de mildiou a touché au milieu du 19e siècle d’importantes récoltes de pomme de terre et de tomate. Cette épidémie avait été considérée comme l’une des principales causes de la famine qui a touché durant cette période plusieurs pays du Vieux continent.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter