Nationale

#TITRE

260

La gendarmerie au service des institutions de l’Etat

16 mai 2016 | 20:48
F. S.

Le développement que la Gendarmerie nationale a atteint lui a valu une grande reconnaissance et une forte sollicitation sur les plans national et international.

Un acquis que cette entité veut partager avec d’autres institutions de l’Etat et les corps constitués. L’affaire de Tiguentourine est un exemple de cette performance. C’est une première dans les annales de la Gendarmerie nationale.

L’institution sécuritaire, qui relève du ministère de la Défense, est à pied d’œuvre dans le cadre d’un vaste programme de formation des cadres des différentes institutions de l’Etat et des corps constitués, notamment Douanes, DGSN, Protection civile, et Direction générale des forêts.

La Gendarmerie nationale a élaboré un vaste programme de qualification et de formation des cadres des différentes institutions et des corps constitués cités plus haut pour mieux s’attaquer à la criminalité organisée sous toutes ses formes.

Avec la caution du ministère de la Défense, des experts judiciaires et des techniciens de la GN en scènes de crime, notamment ceux de l’Institut national de criminalistique et de criminologie (INCC) de Bouchaoui, ont été attributaires de cette mission.Selon le colonel Abdelhamid Kerroud, chef de la Cellule de communication du commandement de la Gendarmerie nationale, les gendarmes experts vont former des motocyclistes de la Protection civile, des gardes forestiers, des cadres de la Sûreté nationale et des cadres du corps des Douanes.

« Nous avons une douzaine d’écoles de formation sur le territoire national pour 12 000 places pédagogiques annuelles.

Ces écoles vont accueillir des cadres des institutions de l’Etat et des corps constitués afin de les former et les qualifier sur des spécialités bien précises pour chaque institution de l’Etat.

Nous avons déjà commencé à les former dès cette année et nous allons continuer sur cette lancée, l’année prochaine « explique le colonel Kerroud. Pour ce qui est de la Protection civile, la gendarmerie est en train de former 150 motocyclistes dans le domaine de l’accidentologie.

L’objectif est d’inculquer un savoir-faire aux motocyclistes dans le domaine des interventions rapides dans le cas d’un accident. Concernant les cadres de la DGSN, la GN assure une formation de qualité en matière d’exploitation et de gestion des scènes de crime afin de donner du punch aux enquêteurs de la Police dans le cadre du traitement des affaires criminelles.

Cette tâche a été attribuée aux gendarmes de la police judiciaire et aux gendarmes experts de l’INCC de Bouchaoui, où les policiers en formation vont apprendre les dernières techniques utilisées lors des prélèvements des empreintes digitales et des pièces à conviction récupérées sur les scènes de crime.

Concernant la direction générale des forêts, on formera des gardes forestiers sur les incendies et explosifs, une tâche attribuée aux gendarmes experts de l’INCC. Enfin, les cadres de la Direction générale des Douanes vont, à leur tour, bénéficier d’une formation à l’INCC dans le domaine du crime transfrontalier, notamment dans le cadre de la lutte contre le trafic de cannabis, tandis que dans le domaine de l’immigration clandestine, la formation sera assurée par des gendarmes experts de la police judiciaire.

A noter que, sur le plan de la coopération internationale, la Gendarmerie nationale a formé des gendarmes espagnols et turcs dans les domaines de la lutte contre la drogue et le crime transfrontalier.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter