Articles similaires

Nationale

#TITRE

397

La formation des psychologues de la sous-direction s’accélère

11 novembre 2018 | 23:14
Santé Amine.B

Assurer la résilience du dispositif de secours passe, tout d’abord, par le maintien psychologique et médicosocial du moral des troupes. Telle est la stratégie de la Direction générale de la Protection civile pour faire face aux cas de traumatisme chez les sapeurs-pompiers.

Moralement, les troupes de la Protection civile sont confrontées, lors de leurs missions et interventions quotidiennes, parfois fatales, à des scènes choquantes, ce qui provoque chez de nombreux secouristes un traumatisme à vie et une pression, dans l’un des métiers les plus pénibles au monde mais tellement humanitaire et héroïque. Aujourd’hui, le nombre de secouristes de la Protection civile algérienne souffrant du traumatisme psychique dû aux confrontations quotidiennes reste inconnu, du moment qu’aucun chiffre n’a été présenté officiellement par la Direction générale de la Protection civile (DGPC). Les secouristes font face à la violence, à la souffrance et à la mort qui s’inscrivent dans la réalité professionnelle presque quotidienne des agents de la Protection civile.

Chaque intervention est une expérience singulière tant dans la rencontre avec l’évènement, dans le déploiement d’un savoir-faire, que dans la mise à l’épreuve des capacités d’adaptation individuelles et collectives. En donnant plus d’importance à cette problématique, la DGPC organise, depuis ce dimanche 11 novembre 2018, et dans le cadre du projet de jumelage P3A, une formation au profit des psychologues dépendant de la sous-direction de l’action sociale, et ce au siège de l’unité nationale d’instruction et d’intervention de Dar El Beida à Alger. En effet, dans l’engagement direct de porter secours à autrui, l’agent prend l’engagement indirect d’assurer sa propre survie physique et psychique. Préserver son équilibre psychique relève en amont d’une élaboration préventive relative aux risques d’expositions prolongées à ces situations au potentiel traumatogène certain et à l’intrusion douloureuse et bouleversante des scènes dont il est le témoin. Le stress ressenti et la pression subie peuvent, s’ils sont conjugués à une faiblesse ou une fragilité dans la préparation, la formation des personnels, entraîner des troubles psychologiques et somatiques handicapants. Ainsi, la détection, la prise en charge préventive de ces troubles sont une nécessité tout comme la préparation des acteurs de terrain à la gestion de la charge émotionnelle dégagée lors des opérations majeures ou traumatisantes émotionnellement.

Cette formation a pour objectifs de permettre aux psychologues de détecter lors du recrutement les profils psychologiques limites, de mettre en place un soutien psychologique collectif (défusings, débriefings, psychologiques, groupes de parole) et individuel au profit des agents de la Protection civile au quotidien ou lors d’événements majeurs. Aussi, d’être en mesure de traiter le stress opérationnel, le stress des décideurs, le traumatisme psychique, la prise en charge des victimes, impliqués et témoins dans le cadre de certaines spécificités, de savoir maîtriser la gestion des conflits, et enfin de mettre en place des techniques permettant d’évaluer le moral des troupes et d’anticiper les conflits et les protestations.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter