Articles similaires

Nationale

#TITRE

473

La Tunisie, destination privilégiée des tizi-ouziens

5 août 2018 | 21:42
Tourisme Saïd Tissegouine


L’été rime, bien entendu, avec les vacances et la détente. Et les Tizi-Ouziens, à l’instar du reste de leurs concitoyens algériens, prennent majoritairement leurs vacances en été. Certains vont à l’étranger et d’autres les passent ici, en Algérie. Ceux qui prennent un billet pour l’étranger choisissent la Tunisie pour destination. D’ailleurs, bon nombre de gestionnaires d’agences de voyages le confirment.


En deuxième position arrive la Turquie, puis le Maroc et enfin l’Espagne qui arrive en quatrième position. A noter que la France, contrairement aux décennies 1970 et 1980, n’est plus considérée comme un pays touristique pour les Tizi-Ouziens. Pour les vacanciers préférant rester au pays, la région la plus prisée est naturellement la ville balnéaire de Tigzirt, suivie de celle d’Azeffoun. Les wilayas de Béjaïa et Boumerdès sont dans le classement des préférences ex aequo. Concernant la wilaya de Béjaïa, les Tizi-Ouziens optent pour les Boulimas, Béni Ksila et Tichy. Pour la wilaya de Boumerdès, c’est Cap Djinet qui accueille le plus de vacanciers tizi-ouziens.


Ensuite arrive Zemmouri. Ainsi, les Tizi-Ouziens préfèrent passer leurs vacances au bord de la mer. Les séjours en montagne sont quasi inexistants, et ce pour plusieurs raisons. En montagne, les hôtels ou les auberges sont en effet quasi inexistants. Idem concernant la restauration. De plus, dans l’esprit du citoyen, la montagne est avant tout synonyme de dangers. On peut y faire une rencontre avec une horde de sangliers agressifs, ou encore tomber nez à nez avec des terroristes. Enfin, il faut reconnaître que : les randonnées pédestres ne font pas partie de la culture des vacances chez le citoyen algérien. Quant à faire une promenade à dos de mulet ou de cheval, c’est tout simplement un rêve impossible. En effet, de nos jours, les équidés ont presque complètement disparu en Kabylie. Par ailleurs, les professionnels du tourisme national n’ont jamais considéré le cheval comme un élément de tourisme.


Mais quel est le coût d’un séjour dans une ville balnéaire comme Tigzirt ? En fait un séjour, même hebdomadaire, est hors de portée pour un vacancier au salaire modeste. En effet, le prix d’un séjour dans un hôtel un tant soit peu de luxe n’est pas inférieur à 10 000 DA par jour. Cependant, ce n’est pas le prix qui fait fuir les vacanciers des hôtels puisque les particuliers louant des appartements exigent le même prix.


Depuis quelques années, les vacanciers tizi-ouziens ont découvert le positivisme de « l’hôtellerie intime ». Aussi, ils préfèrent louer un appartement chez un particulier que de louer une chambre ou une suite dans un hôtel. Le prix de la location d’un F2 dans une ville comme Tigzirt varie entre 6 000 et 7 000 DA par jour. La location d’une maison grand standing coûte la bagatelle de 15 000 DA par jour. Il va sans dire que le locataire trouve la maison louée meublée. Pour les repas, cela reste à ses frais et à lui la préparation. Il faut dire que le citoyen algérien reste jaloux de son intimité familiale. Et il faut reconnaître que dans les hôtels, il n’est pas rare d’y constater des comportements contraires à la bonne moralité.


Notons enfin qu’il existe dans la wilaya de Tizi Ouzou une troisième catégorie de vacanciers. Il s’agit de ceux qui changent simplement d’activité durant leurs vacances, notamment les campagnards aux revenus modestes. Ces hommes et ces femmes prennent souvent leurs vacances en hiver, plus exactement durant la campagne oléicole. En d’autres termes, ils passent leurs vacances à faire la cueillette d’olives. Avec la crise économique et financière que traverse le pays depuis quelques années, les Tizi-Ouziens sont de plus en plus nombreux à seulement changer d’activité durant leurs vacances réglementaires.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter