Nationale

#TITRE

283

La SNTF vise à récupérer 17% du marché à l’horizon 2020

8 juin 2016 | 19:02
Lynda Louifi

La Société nationale de transport ferroviaire (SNTF) s’oriente vers le transport de marchandises. L’entreprise s’est fixée l’objectif d’atteindre 17% du volume national à l’horizon 2020 contre 2% actuellement, a indiqué son PDG, Yacine Benabdallah.

Délaissé pendant de nombreuses années, notamment durant la décennie noire qu’a traversée le pays dans les années 1990, le transport de marchandises revient pour constituer l’une des priorités de la SNTF.

S’exprimant, hier, sur les ondes de la Chaine III de la Radio algérienne, le directeur général de la SNTF indique que la réception récente de 10 locomotives, que viendront renforcer 20 autres machines du même type, va permettre à son entreprise de récupérer une bonne part du fret transporté, jusqu’alors, par voie routière.

M. Yacine Benabdallah précise que la SNTF projette, à cours terme, d’assurer le convoyage annuel de 160 millions de tonnes de marchandises et d’aller progressivement au-delà, en mettant en avant des prix compétitifs ajoutés à une rapidité de livraison. Il explique que la connexion du réseau ferroviaire avec les plateformes portuaires a ajouté au transport de produits miniers (phosphate et fer en particulier) outre à la SNTF des perspectives prometteuses lui permettant d’être optimiste.

Ce rattrapage que compte faire la SNTF s’inscrit dans le cadre de la nouvelle organisation que la tutelle veut imprimer à l’entreprise. Il convient de rappeler à ce propos que le ministre des Transports, Boudjemaa Talai, a déclaré il y a quelques semaines que la SNTF devrait se transformer en société par actions (SPA) à partir de 2019 et renoncer ainsi à son statut d’EPIC (Etablissement public à caractère industriel et commercial).

Dans cette perspective, il avait d’ailleurs appelé les gestionnaires de la SNTF à développer l’activité concernant le transport de marchandises afin d’atteindre un objectif de 20 à 30 millions de tonnes transportées au lieu des 13 millions de tonnes actuellement.

En ce qui concerne le transport de voyageurs, le PDG de la SNTF signale que de gros efforts sont entrepris pour améliorer substantiellement le confort des passagers, notamment en intervenant sur les systèmes de climatisation des compartiments.

Dans ce cadre, l’entreprise projette l’extension du réseau ferroviaire à 12 500 km d’ici à 2025. A cet effet, la SNTF a fait une commande de plusieurs trains à Alstom, notamment des trains à grande vitesse, qui seront réceptionnés dès le mois d’octobre prochain.

M. Yacine Benabdallah a annoncé l’entrée en service de 17 autorails, dont la réception est prévue le 1er janvier 2017, ajoutée à l’introduction de normes de ponctualité et de rapidité permettra, assure-t-il, d’améliorer dans une large part les prestations de service offertes par la société à sa clientèle. En plus de l’entrée en service, - dans le courant de cette année -, de la ligne reliant Birtouta à Zéralda, dont il précise que les trains rouleront à 160 km/h, M. Benabdallah annonce, d’autre part, l’inauguration attendue, à moindres délais, de celle joignant la ville de Thenia à Tizi-Ouzou.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter