Santé

#TITRE

651

La Mésothérapie pour les enfants atteints d’IMC

20 mai 2018 | 02:05
Lynda Louifi


Un véritable cri de détresse a été lancé samedi par les parents des enfants atteints d’infirmité motrice d’origine cérébrale (IMC), et ce lors de la tenue du 1er colloque international sur la mésothérapie naturelle intensive.
Organisé par la revue Vouloir, premier organe d’information en Algérie qui traite des problèmes des personnes en situation de handicap, le colloque a pu réunir nombre de spécialistes algériens et étrangers pour débattre du traitement pratiqué dans le domaine de la prise en charge médicale des soins de santé organiques, lequel connaît « une grande absence au niveau des hôpitaux, des cliniques et des centres de santé en Algérie », a affirmé Abdelkader Azouz, directeur de la revue. D’où la nécessité d’organiser ce colloque, premier du genre. « Ce colloque est le premier du genre organisé dans notre pays et au Maghreb », a estimé M. Azouz. En effet, l’application de ce traitement dans notre pays est devenu de nos jours plus que nécessaire compte tenu de l’importance des services qu’il rend aux malades dans le domaine du diagnostic, du traitement et du suivi.
Cet aspect, selon M. Azouz, est l’un des problèmes les plus importants que « nous avons traités au cours de ce colloque, accentué par l’absence de ce genre de traitement en Algérie malgré la disponibilité de tous les moyens, qu’ils soient matériels ou humains ». Le colloque, qui a vu la participation de plusieurs pays, à l’instar de l’Egypte, la Tunisie, le Maroc, la Turquie, l’Espagne et l’Irak, avait pour objectif de faire connaître le traitement et de mettre en relief l’importance de la construction de centres spécialisés en Algérie vu le grand nombre d’enfants qui souffrent de cette maladie. Il convient de noter que les enfants atteints d’IMC, qui étaient présents avec leurs parents au colloque, ont bénéficié de séances de rééducation assurées par un médecin venu de Oued Souf.
Cri de détresse des parents d’enfants atteints d’IMC
Des parents d’enfants atteints d’infirmité motrice cérébrale ont également participé au colloque. Ces derniers, pour la grande majorité démunis, sont livrés à eux-mêmes alors que la prise en charge de ce genre d’enfants relève du domaine pluridisciplinaire où orthophonistes, kinésithérapeutes, rééducateurs, neurologues et éducateurs sont d’une grande utilité pour un bon suivi permettant de faire diminuer le handicap. Les centres spécialisés se comptent sur les doigts d’une seule main à travers le territoire du pays, au moment où le nombre des enfant atteints d’IMC augmente. Les parents lancent un ultime appel aux autorités afin que leurs enfants, qui souffrent au quotidien, soient pris en charge.
« Cette rencontre de grande envergure a été l’occasion d’entendre les témoignages vivants de familles qui souffrent avec leurs enfants de l’absence de couverture sanitaire en Algérie ainsi que des coûts élevés qu’elles dépensent au cours de leurs déplacements pour que leurs enfants reçoivent des soins à l’étranger », a souligné M. Azouz l’air dépité.
Les parents en détresse lancent également un appel au ministère de la Solidarité en vue de faciliter le déplacement des spécialistes égyptiens qui afficheraient une grande volonté de se déplacer en Algérie et de partager leur savoir-faire avec les Algériens, et ce en les formant dans la mésothérapie naturelle intensive.
 

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter