Nationale

#TITRE

250

La HIISE se dit prête pour accomplir sa mission

11 avril 2018 | 23:52
Lilia Ait Akli

La Haute Instance indépendante de surveillance des élections (HIISE) se dit prête pour assurer la surveillance des élections présidentielles de 2019. C’est ce qu’a affirmé hier Brahim Boudoukh, vice-président de la HIISE, en marge d’une rencontre régionale organisée à El Aurassi (Alger).

Dans le cadre de cette rencontre dédiée à l’évaluation du travail de la HIISE du point de vue des techniques de surveillance et des obligations de ses membres dans la surveillance des élections, ainsi que de la méthodologie de l’élaboration des rapports, Brahim Boudoukh dit que « la HIISE se lance le défi sur le plan national et international pour assurer la surveillance idoine de ce rendez-vous national, du fait que les membres de l’instance sont bien formés en la matière ». Cela, enchaîne-t-il, « dans le but d’assurer la transparence et l’intégrité de cette échéance ». « Nous donnons des garanties pour l’opinion publique nationale et internationale quant à la surveillance efficace de la présidentielle de 2019, en accomplissant notre devoir, en veillant à l’application de la loi », a-t-il soutenu. Il a tenu à souligner que l’Algérie a franchi une nouvelle étape en matière de surveillance des élections, depuis l’amendement de la Constitution en 2016, avec la création de cette haute instance constitutionnelle. « Les lois algériennes sont exceptionnelles pour ce qui est de la surveillance des élections, en comparaison avec certains pays », a précisé le vice- président de la HIISE.

Il a néanmoins appelé à l’amendement de la loi 16-10 relative à la réglementation des élections, ainsi que la loi 16-11 relative à l’instance et les décrets régissant les élections. Car selon lui, certaines insuffisances enregistrées dans les deux rendez-vous électoraux que la HIISE a supervisés sont dues, entre autres, à ces deux textes de loi. C’est dans ce sens qu’il a souligné le fait que la commission permanente de l’instance présentera ses doléances aux autorités compétentes afin de revoir les textes en question. Il a en outre indiqué que l’instance travaille étroitement avec le ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales (MICL). « La HIISE œuvre dans le sens de créer des ponts de coordination avec le MICL », a-t-il signalé, soulignant la création d’une commission mixte entre les deux institutions dans le but de recenser les insuffisances et lacunes, en vue de se rattraper. Il a toutefois salué le travail réalisé par le MICL. Il est revenu sur les disfonctionnements et les délits enregistréslors des législatives passées et les locales.

Lors de cette rencontre régionale, qui s’ajoute à celles de Sidi Bel Abbès et de Sétif, beaucoup de thématiques ont été débattues et plusieurs difficultés que rencontrent les membres des permanences de wilaya ont été soulevées, dans le but de trouver des solutions. Des journées de formation organisées par la HIISE sont prévues pour le mois d’octobre dans de but de préparer la présidentielle de 2019.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter