Sports

#TITRE

422

La Fédération algérienne fixe ses objectifs pour Durban et Rio

13 juin 2016 | 22:18
Rédaction JI

La Fédération algérienne d’athlétisme (FAA) a fixé ses objectifs pour les championnats d’Afrique, prévus du 22 au 26 juin à Durban (Afrique du Sud) et les jeux Olympiques (JO) de Rio-2016 (5-21 août), en misant notamment sur ses meilleurs sportifs que sont Taoufik Makhloufi et Larbi Bouraâda.

Dans un entretien à l’APS, le président de la FAA, Amar Bouras, s’est attardé sur ces deux compétitions et les athlètes toujours en quête de minima pour le rendez-vous brésilien, avant d’évoquer la relève dont il s’est réjoui des résultats enregistrés jusque-là. Nous espérons décrocher deux podiums à Rio, par Bouraâda (décathlon) et Makhloufi (800m) », a, d’emblée, affirmé le patron de l’instance fédérale.

Concernant les championnats d’Afrique, la FAA a évité d’avoir les yeux plus gros que le ventre, en tablant sur des objectifs modérés : « Aux championnats d’Afrique, nous essayerons de remporter 1 à 3 médailles d’or, ainsi qu’un certain nombre de médailles d’argent et de bronze », a-t-il détaillé.

Un après Ramadhan « décisif »

Les semaines qui suivront la fin du mois de Ramadhan seront décisives pour 6 à 8 athlètes algériens, toujours en quête de minima pour les jeux Olympiques de Rio, car ils bénéficieront de conditions plus favorables après la fin du jeûne, selon l’interviewé. Le mois de juillet sera certainement décisif pour les athlètes qui n’ont pas encore réussi leurs minima pour les prochaines Olympiades.

Nous avons tablé sur la qualification d’un total de 16 à 18 athlètes pour ces JO, et pour l’heure, seuls dix d’entre eux ont déjà validé leur billet », a-t-il déclaré. Il s’agit de Larbi Bouraâda (décathlon), Souad Aït Salem, Kenza Dahmani, El Hadi Laâmèche et Hakim Saâdi (marathon), ainsi qu’Hicham Bouchicha, Abdelhamid Zerrifi et Billal Tabti (3000 m steeple), sans oublier Taoufik Makhloufi et Amine Belferar (800 m).

Neuf (9) de ces 10 athlètes avaient assuré leurs minima avant le mois de Ramadhan et Amine Belferar a été le seul à se qualifier en pleine période de jeûne. C’était le 8 juin, quand l’athlète a réussi les minima du 800 m pour Rio en 1:45.65, lors d’un critérium international en Espagne.

Pour leur part, les « retardataires », qui n’ont pas encore réalisé leurs minima pour les JO de Rio, devront probablement attendre la fin du mois de Ramadhan pour être dans des conditions physiques optimales, permettant d’atteindre l’objectif tracé.

Tout devrait bien se passer et personnellement, je reste optimiste », a prédit Bouras, ajoutant que les résultats obtenus jusqu’à maintenant sont dans les normes » et que d’ici au début des Jeux, la FAA aura atteint le quota de 16 à 18 d’athlètes qu’elle s’était engagée à qualifier. 

Nos athlètes se sont consacrés à la préparation pendant de longs mois et ce n’est que dernièrement qu’ils ont repris la compétition, avec l’objectif de réaliser leurs minima. Etant donné qu’ils ont bien progressé grâce au travail effectué, ils devraient désormais atteindre leur objectif », a espéré le président de la FAA. 

La relève est déjà là, mais...

Outre sa satisfaction des seniors, le patron de la FAA s’est réjoui des résultats obtenus par certains jeunes, les qualifiant de « très encourageants », mais en reconnaissant cependant que la « scolarité » de ces jeunots les empêche de se consacrer convenablement à leur carrière sportive.

L’ancien entraîneur des champions olympiques Noureddine Morceli et Hassiba Boulmerka a cité, entre autres, l’exemple de Mohamed Yasser Triki (saut en longuer) qui a raté d’importantes compétitions cette saison parce qu’il devait préparer son baccalauréat.

La quasi-totalité des jeunes athlètes font des études et ce n’est pas évident de concilier école et sport de haut niveau », a reconnu Bouras, regrettant au passage que « la Fédération manque de moyens pour prendre convenablement soin de ces prometteurs jeunes talents ».

 Parmi les jeunes qui se sont distingués dernièrement, la cadette Chahrazad Khelloufi, sociétaire du CS Hammadit de Béjaïa, qui a établi un nouveau record national au lancer du marteau, avec un jet de 50,17 m. Le sprinteur Mohamed Zerkaoui, sociétaire de la JS Saoura (Béchar) a établi aussi un nouveau record national du 200 m chez les cadets avec un chrono de 21.82, lors du dernier championnat d’Algérie de la catégorie à Batna.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter